Gullón, le visage du tirage



  • Le tirage au sort des qualifications européennes pour la Coupe du Monde 2022 a lieu le 7 décembre
  • Consultez la liste des têtes de série
  • Rencontre avec Cristina Gullón, présentatrice du tirage

Ce lundi 7 décembre 2020, les 55 sélections européennes engagées connaîtront leurs adversaires dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™. Des millions de supporters suivront le tirage au sort qui aura lieu à Zurich à partir de 18h00 CET et qui sera présenté par la journaliste espagnole Cristina Gullón.

« Faire partie de ce tirage au sort préliminaire, être la présentatrice et avoir à ses côtés des légendes de l’histoire du football est un honneur, un espoir et une responsabilité », affirme Gullón, qui sera accompagnée du directeur par intérim des Compétitions de la FIFA, Jaime Yarza, chargé de diriger le tirage, et de deux adjoints de luxe : les anciens joueurs Daniele de Rossi et Rafael Van der Vaart.

« Van der Vaart et de Rossi sont deux légendes du football européen et j’aimerais qu’ils nous racontent comment ils ont vécu personnellement leurs participations à la Coupe du Monde, les souvenirs qu’ils en ont, ce qu’ils ont ressenti en représentant leur pays, ce que cela a signifié pour eux d’aller jusqu’en finale. De Rossi a été champion du monde en 2006 et Van der Vaart a été finaliste en 2010, par conséquent ils sont tous les deux très bien placés pour nous livrer leurs impressions par rapport à la Coupe du Monde 2022 et nous dire quelles sélections sont favorites selon eux », explique la présentatrice espagnole.

Journaliste professionnelle, Gullón travaille actuellement pour Real Madrid TV. Entre autres expériences, elle a couvert la Coupe du Monde de Formule 1 et pris part à l’organisation de plusieurs compétitions de l’UEFA.

L’Europe maintiendra-t-elle son hégémonie ?

En attendant de connaître le sort qui reviendra à chacune des équipes européennes amenées à prendre part aux qualifications pour la Coupe du Monde 2022, la présentatrice estime qu’il est trop tôt pour faire des pronostics quant aux sélections favorites pour s’adjuger l’une des 13 places qualificatives pour le Qatar.

« Il y a encore beaucoup de temps et le football est cyclique. Il y a des équipes qui sont en phase de construction en ce moment et peut-être que dans un an et demi, elles seront beaucoup plus fortes. Il y a des joueurs qui vont arriver, d’autres qui vont arrêter… »

Il est toutefois possible que dans deux ans, lorsque le ballon commencera à rouler au Qatar, les équipes européennes occupent le haut de l’affiche, comme cela avait été le cas en Russie, où les quatre demi-finalistes étaient des équipes du Vieux Continent. « Il est évidemment trop tôt pour le dire, car les éliminatoires comportent plus de 900 matches, mais je pense que l’Europe peut une nouvelle fois jouer un rôle de premier plan au Qatar », conclut-elle.

Cristina Gullón, presenter of the Preliminary Draw



Fifa

A lire aussi

Laisser un commentaire