Par dessus la jambe




Contorsionniste par obligation. Depuis que nous sommes soi-disant tous en marche, bon gré mal gré pour la grande majorité il convient de le préciser, nous avons bien du mal à prendre les choses par-dessus la jambe. Tout ce qui nous tombe dessus est de nature à nous mettre le nez dans la farine ou la cervelle à l’envers. Nous n’y pouvons rien, c’est ainsi. Nous sommes sommés d’avancer au pas, les mains dans le dos ou au-dessus de la tête, montrant à chaque coin de (…)


Citoyenneté



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire