les principales mesures de l’Europe


Un sommet crucial pour le plan de relance post-Covid et le budget européen s’est ouvert jeudi 10 décembre à Bruxelles, avec un programme chargé, allant de la coordination face à la pandémie, aux ambitions climatiques, jusqu’à d’éventuelles sanctions à l’égard de la Turquie.

Le chef de l’Etat Emmanuel Macron s’est alarmé de « situations très critiques » à l’approche des fêtes de fin d’année dans « beaucoup d’endroits en Europe », du fait de l’épidémie de Covid-19.

Les dirigeants des 27 Etats membres de l’UE se retrouvent pour un sommet à Bruxelles « alors que la deuxième vague s’accélère » sur le continent, a déclaré le président français avant l’ouverture de la réunion.Qui se cache derrière la Fédération turque de France ?

Invitée dans ce sommet, la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé des mesures économiques pour endiguer « l’incertitude forte » et la crise économique provoquée par la crise du Covid-19 partout en Europe. Inquiète, la BCE évoque une inflation en zone euro qui progresse de 0,2 % en 2020 jusqu’à 1,4 % en 2023, toujours loin de l’objectif d’une inflation « proche mais inférieure à 2 % ».

La BCE a abaissé sa prévision d’inflation pour 2020, précédemment estimée à 0,3 %, en raison des conséquences de la pandémie de coronavirus, a précisé Christine Lagarde, présidente de la BCE. Les prix devraient progresser très lentement de 1 % en 2021 puis 1,1 % en 2022.

  • Un nouveau plan économique

Pour faire face à la crise économique, la Banque centrale européenne a annoncé la prolongation des vagues de prêts géants et bon marché aux banques jusqu’à la fin de l’année prochaine, face à une croissance fragile et une inflation atone en zone euro.

L’objectif est de fournir, entre juin et décembre 2021, un nouveau matelas de liquidités aux banques qui en auront besoin. Les conditions favorables dont bénéficient les banques pour des prêts en cours ont été, elles, prolongées jusqu’à juin 2022, explique l’institution dans un communiqué.

TRIBUNE. « La Banque centrale ne doit plus financer les pollueurs ! »

La principale institution monétaire de l’Union européenne a également évoqué le maintien de ses taux à leur plus bas historique.

Le principal taux d’intérêt a été maintenu à zéro, tandis que les banques se verront appliquer un prélèvement de 0,50 % sur une partie de leurs dépôts excédentaires.

Les négociateurs du Parlement européen et des Etats membres sont parvenus également à un accord pour l’adoption d’un règlement visant à faire retirer dans un délai d’une heure par les plateformes les contenus « à caractère terroriste » sur internet.

« Le choc colonial a été si brutal qu’il a interdit tout débat sur la laïcité dans le monde musulman »

Le règlement, proposé en 2018 par la Commission européenne, doit encore être formellement adopté par le Parlement européen et le Conseil, institution représentant les Etats membres.

> Plus d’informations à venir…





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire