la parole à la défense



« Cette défense, Nicolas Sarkozy est venu l’écouter avec son épouse, Carla Bruni-Sarkozy, qui est allée s’asseoir au premier rang« , rapporte Éric Pelletier, journaliste France Télévisons en duplex depuis de palais de justice de Paris. Me Jacqueline Laffont a « d’abord dénoncé l’incompréhensible sévérité du réquisitoire d’hier« , jugeant qu’il s’agit d’un dossier fait « d’écoutes » mais avant tout « d’interprétations, à des années lumières d’un pacte de corruption« .

L’avocate souhaiterait réduire la portée de ces écoutes « à de simples bavardages entre un client angoissé et un avocat affectueux« , rapporte le journaliste. Elle conclut : ‘puisque vous êtes les représentants de cette justice libre et impartiale, vous relaxerez Nicolas Sarkozy’« . Après 2h30 de plaidoirie, Jacqueline Laffont « a autant défendu son client qu’instruit le procès du parquet national financier« , conclut Éric Pelletier.   

Le JT

Les autres sujets du JT



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire