Roxana Maracineanu salue « la symbolique forte » des joueurs quittant la pelouse, après une accusation de racisme visant un arbitre


Retrouvez ici l’intégralité de notre live #FOOT

07h59 : C’est l’arbitre néerlandais Danny Makkelie qui a été désigné pour arbitrer les 75 minutes restantes du match PSG-Basaksehir. Il s’agit d’un arbitre expérimenté de 37 ans, qui compte 26 matches de C1 au compteur. Les Parisiens le connaissent bien, car il a dirigé le match entre le PSG et le RB Leipzig du 24 novembre dernier (1-0).

07h43 : « J’espère que cette réaction des joueurs inaugurera une ère nouvelle de lutte contre le racisme au sein du football et du sport en général. »

Invité de franceinfo ce matin, Dominique Sopo s’est félicité de la réaction des joueurs du match PSG-Basaksehir hier soir. Selon lui, cela « montre qu’il y a des étapes qui sont franchies, mais il ne faudrait pas que les instances du football ne soient mises en mouvement que lorsque les joueurs se bougent. »

07h32 : @Fabrice N. et . Posez-vous la question si le fait de désigner quelqu’un comme blond, ou avec une chaussure noire, a été à l’origine de discriminations ? Pour le mot « noir » et ses dérivés, c’est le cas. Ce débat sémantique me rappelle celui qui a existé il y a quelques mois sur le qualificatif d' »enculé » utilisé par les supporters. On avait fait cet article pour expliquer en quoi enculé, quel que soit le contexte, est une insulte homophobe.

07h29 : Bonjour, ne voulant pas passer pour un raciste, je voudrais savoir si le mot noir est devenu une insulte? Si tel est le cas, est-ce que le blond, ou le roux sont aussi des insultes? Si on en arrive là ça risque de devenir compliqué d’identifier quelqu’un dans un groupe?

07h29 : Negru, en roumaoin ça veit dire noir, comme négro, en espagnol.La question est :est-ce raciste de désigner une personne par la couleur de sa peau ? Vous concluez que oui. Et si l’arbitre avait dit : c’est le blond, ou c’est le grand ou c’est le chauve ?En quoi est-ce différent ?

07h24 : Selon des roumanophones qui ont écouté la bande vidéo, Sebastian Coltescu aurait prononcé la phrase suivante au sujet de Pierre Webo, l’entraîneur adjoint noir de Basaksehir, qui avait eu une réaction véhémente après une faute : « [C’est] le Noir ici. Va voir et identifie le. Ce gars, le Noir [negru en roumain]« .

07h24 : Mais qu’a donc dit l’arbitre ? Peut on le savoir ?

07h29 : @Isa Si c’est bien avéré que c’est raciste, car on n’entend pas bien ce que dit l’arbitre sur les vidéos, et ma maîtrise du roumain est plus qu’embryonnaire. Une enquête a été ouverte par l’UEFA, il est plus prudent d’attendre ses conclusions avant d’enlever le « présumé ». Mais nous sommes d’accord : si le mot a été utilisé, dans le sens de désigner quelqu’un par la couleur de sa peau, c’est du racisme pur et simple.

06h47 : Bonjour Pierre. Pourquoi dites vous insultes « présumées » racistes ? Elles sont racistes. Même si « negru » en roumain n’est pas, parait-il, offensant. Personne n’appelle quelqu’un le blanc, le noir, sans que cela ait une connotation raciste.

06h46 : @Olivier_25 C’est une première en Ligue des champions, qui plus est lors d’un match décisif. L’énorme différence avec les incidents malheureusement plus fréquents, comme les cris de singe ou les jets de banane, c’est qu’il s’agit d’un arbitre, donc un représentant de l’UEFA, qui le paye pour officier cette rencontre. La même institution qui diffuse des clips contre le racisme à la mi-temps de chaque match, et qui a mis la pression sur les joueurs turcs pour rejouer alors que la confiance était rompue avec le corps arbitral. Quelle « juste réponse » donner dans ce cas, si ce n’est quitter la pelouse et créer un précédent ? C’est en ne laissant pas passer ces propos, s’ils sont avérés, que les choses vont changer.

06h46 : Bonjour à tous, est-ce qu’on ne fait pas un cas exemplaire, en donnant à cette affaire une ampleur mondiale ?Une maladresse, fautive, clairement fautive, mérite-t-elle d’être traitée comme une insulte grave et un acte avéré de racisme ?SI les deux sont condamnables, n’y aurait-il pas un principe de proportionnalité qui pousserait à donner à cette faute une juste réponse ?

06h41 : De la ministre des Sports Roxana Maracineanu à la judokate Clarisse Agbégnénou, de nombreuses voix du sport ont salué l’initiative des joueurs de Basaksehir et du PSG hier soir.

06h23 : Bonjour. Le slogan et le mouvement politique « black lives mater » existent depuis juillet 2013. Ils ne sont donc pas utilisés depuis le printemps dernier seulement mais ont certes connu un regain d’utilisation et de médiatisation ces derniers mois.

06h23 : Une précision bienvenue d’@El D sur le slogan « Black Lives Matter », utilisé par Neymar pour réagir aux propos présumés racistes du quatrième arbitre de la rencontre PSG-Basaksehir.

06h22 : Dans la nuit, Neymar a publié un tweet rappelant le combat contre le racisme, avec le slogan « Black lives matter », très utilisé depuis la mort de George Floyd aux Etats-Unis au printemps dernier.

06h13 : Il explique également que la télé roumaine a décortiqué les images et on entend Kylian Mbappé demander à l’arbitre central d’expulser le 4e arbitre.

06h08 : Ce dernier précise aussi que le quatrième arbitre venait d’être retiré des listes de l’UEFA, et qu’il s’agissait de sa dernière campagne européenne, sans doute de son dernier match.

Bien évidemment, le match qui reprendra ce soir à 18h55 sera dirigé par d’autres arbitres.

06h06 : Ce sont deux arbitres roumains qui sont au cœur de la polémique, l’un pour avoir désigné un membre du staff turc comme « le noir », l’autre pour n’avoir pas cillé. Le journaliste roumain Emanuel Rosu explique sur Twitter que dans sa langue, « le mot ‘negru’ n’est pas jugé insultant, mais ça n’excuse pas le quatrième arbitre dans le contexte du match cependant. »

06h05 : On commence par un point sur l’actualité de ce mercredi matin.

•Le match PSG-Basaksehir, décisif pour la qualification en 8e de finale de la Ligue des champions, a été interrompu au quart d’heure de jeu. En cause, des propos présumés racistes du quatrième arbitre roumain. Le match reprendra ce soir à 18h55.

Cinq personnes ont péri dans l’accident d’un hélicoptère du Service aérien français (SAF) qui s’est écrasé, en fin de journée mardi, en Savoie à 1 800 mètres d’altitude. Emmanuel Macron exprime le « soutien de la Nation aux familles, amis et collègues de ces héros français ».

Le Parquet national financier requiert quatre ans de prison dont deux avec sursis contre Nicolas Sarkozy, son avocat Thierry Herzog et l’ancien magistrat Gilbert Azibert dans l’affaire des « écoutes ». La fin du procès est prévu pour demain soir mais le jugement devrait être mis en délibéré.

Un conseil de défense a lieu ce matin à l’Elysée. Hier soir, Olivier Véran a nuancé la fameuse barre des 5 000 cas par jour, affirmant que « ce n’est plus un totem. » Les annonces sur les modalités du déconfinement prévu le 15 décembre seront données demain.

C’est aujourd’hui que se déroule la journée de deuil en mémoire de Valéry Giscard d’Estaing. Drapeaux en berne, et moment de recueillement prévu à midi.



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire