Police, citoyens, autorité : le fossé



Dans une conception moderne (fin du 19° siècle) il incombe à l’État d’assurer la sécurité des citoyens autant que celle du pays. À ce titre il dispose de ce que l’on appelle la « violence légitime » c’est-à-dire qu’il est le seul à avoir le droit de décider de la guerre et d’organiser les services qui sont chargés d’assurer cette sécurité éventuellement et si nécessaire en usant de la force. Ces principes ne se rattachent pas tant au concept de (…)


Société



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire