Le Japon récupère une sonde contenant de la poussière d’astéroïde



TOKYO/MELBOURNE (Reuters) – Le Japon a récupéré une sonde spatiale dans une zone reculée de l’Australie dans le cadre d’une mission de six ans qui pourrait permettre aux chercheurs d’en apprendre davantage sur les origines des planètes, a annoncé dimanche l’agence spatiale asiatique.

La sonde Hayabusa2, transportant la première collecte d’envergure de poussière d’astéroïde, a été ramenée par hélicoptère vers un centre de recherche de l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale (JAXA).

La mission doit permettre aux scientifiques de répondre à certaines questions fondamentales sur les origines du système solaire et sur celles de molécules telles que l’eau.

La sonde Hayabusa2 avait été lancé depuis le centre spatial japonais de Tanegashima en 2014 et a mis quatre ans pour atteindre l’astéroïde Ryugu avant d’en collecter des échantillons et de reprendre la direction de la Terre en novembre 2019.

On pense que les astéroïdes se sont formés à l’aube du système solaire et les scientifiques affirment que l’échantillon peut contenir de la matière organique qui aurait pu contribuer à la vie sur Terre.

« Ce que nous faisons vraiment ici, c’est essayer d’échantillonner cette roche vierge qui n’a pas été irradiée par le soleil », a déclaré Lisa Harvey-Smith, astrophysicienne à l’Australian Broadcasting Corporation.

Les gaz piégés dans les échantillons de roche pourraient en révéler davantage sur les conditions qui prévalaient il y a environ 4,6 milliards d’années, a-t-elle ajouté.

La sonde spatiale japonaise, du nom du faucon pèlerin, a orbité au-dessus de l’astéroïde pendant quelques mois pour cartographier sa surface avant d’atterrir. Elle a ensuite utilisé de petits explosifs pour créer un cratère et collecter les débris résultants.

La capsule s’est allumée en rentrant dans l’atmosphère terrestre tôt dimanche et a atterri dans la zone réglementée de Woomera, à environ 460 km au nord d’Adélaïde, a déclaré JAXA.

(Stanley White et Melanie Burton, version française Benjamin Mallet)



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire