Giscard l'enchanteur



« Je me demande si l’on n’en a pas trop fait pour les obsèques de François Mitterrand. Je ne me souviens pas qu’on en ait fait autant pour Giscard. » (André Santini, Prix de l’Humour politique 1998). On l’avait oublié ? Eh oui, il vaudrait mieux sourire comme le voudrait la petite phrase succulente d’André Santini dont on pourrait même remplacer François Mitterrand par Jacques Chirac, mais ce soir, c’est évidemment une grande tristesse qui (…)


Politique



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire