L’accusé de l’incendie de la rue Myrha, 8 morts, rejette la faute sur son « ami imaginaire »




L’incendie criminel – le plus meurtrier qu’ait connu Paris ces derniéres années – avait causé la mort de huit morts dont deux enfants. L’accusé et sa défense invoquent des troubles de la personnalité.



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire