« La transparence n’est pas le voyeurisme »



La HATVP vient de transmettre à la justice la déclaration de patrimoine du ministre délégué aux PME Alain Griset, qui plaide la « maladresse » et dit avoir « fait preuve d’honnêteté ». Que s’est-il passé ?

La Haute Autorité a constaté que le ministre avait omis de déclarer un PEA (plan d’épargne en actions) pour un montant significatif de 171 000 euros. Nous l’avons interrogé à ce sujet. Ses réponses n’ont pas été spontanées. Il a fallu plusieurs relances avant qu’il explique qu’une partie des fonds ne lui appartenait pas, qu’ils lui auraient été confiés par l’organisme qu’il présidait auparavant [la Confédération nationale de l’Artisanat et des Services Nord, NDLR]. Outre l’omission de départ, le fait d’utiliser ses comptes personnels pour abriter des sommes appartenant à une structure, même si ces sommes ont été aujourd’hui restituées, n’est pas conforme à la loi et pourrait constituer une infraction d’abus de confiance. C’est maintenant au parquet de Paris, qui vient d’ouvrir une enquête préliminaire, de se prononcer.

Le ministre des PME Alain Griset mis en cause par la HATVP pour ses déclarations de patrimoine

C’est la cinquième année que la Haute Autorité contrôle les patrimoines des ministres. Avez-vous l’impression que cet exercice soit entré dans les mœurs ?

Je crois que tout le monde a compris que cet exercice ne devait pas être pris à la légère et que la Haute Autorité a les moyens de contrôler les déclarations. Nous avons accès à l’intégralité des comptes bancaires, mê

Pour lire les 82 % restants,
testez l’offre à 1€ sans engagement.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire