Mon beau vaccin, roi des banquiers



Sûrement pas des forêts… le vaccin, cher à un certain Pasteur, ne fait globalement plus l’unanimité, loin s’en faut. L’occasion de s’interroger sur la précipitation de nos dirigeants, et la validité de ce que proposent les labos pour mettre un terme à la pandémie du coronavirus. Qui a oublié la tragédie vécue par les Philippins en 2016, lorsqu’un vaccin dangereux censé lutter contre la dengue a provoqué des dégâts considérables ? Dans cette triste (…)


Santé



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire