L’Europe en région : la Martinique



Actualité


20.11.2020

Léo Lictevout

A la fois région et département, la Martinique, située au cœur des Antilles dans la mer des Caraïbes, est organisée en collectivité territoriale unique. Elle fait partie des cinq départements et régions d’outre-mer français et des neuf régions ultrapériphériques de l’Union européenne.

Découvrez les spécificités de la région par rapport au reste de l’Europe, sa carte d’identité et l’action de l’Union européenne sur le territoire.

La Martinique est un territoire d’outre-mer situé à près de 6 800 km de la France métropolitaine. Bien que peu peuplée (0,6 % de la population nationale), elle est la quatrième région la plus densément peuplée de France, avec une densité démographique supérieure à la moyenne du pays (333,8 habitant/km² en 2016, contre 104,9 au niveau national). Ses 376 840 habitants sont en effet établis sur le territoire de la deuxième région la plus petite en superficie. Vieillissante, sa population souffre d’un accroissement naturel négatif et d’une forte émigration, en particulier chez les jeunes. Elle diminue en particulier dans le nord de l’île.

Malgré un revenu disponible médian inférieur à la moyenne nationale (17 057 euros en 2016, contre 21 713 euros à l’échelle de la France), le niveau de vie des Martiniquais est proche de la médiane européenne (16 529 euros). Le taux de pauvreté de l’île (30,9 % en 2015) est en revanche beaucoup plus élevé qu’au niveau européen (17,3 %) ou national (13,6 %). De même pour le taux de chômage (17,7 % en 2018), qui représente près du double de celui de l’ensemble de la France (9,1 %) et de l’UE (6,8 %).

L’emploi en Martinique est essentiellement concentré dans le secteur tertiaire (84,8 % des emplois au second trimestre 2019, dont plus de la moitié dans le domaine marchand). Un fait qui s’explique par l’importance du secteur du tourisme : les dépenses des touristes sur place s’y élèvent en 2017 à 424,7 millions d’euros, soit 4,9 % du PIB martiniquais. Toutefois, la proportion d’emplois du secteur agricole y est plus élevée que dans le reste de la France (3,6 % en Martinique, contre 1,2 % au niveau national). Ce secteur, qui comptait pour 3,1 % du PIB insulaire en 2014, repose, comme dans d’autres îles des Antilles, avant tout sur la culture de la banane et de la canne à sucre (dont ses produits transformés, comme le rhum). Une certaine partie de l’industrie, qui compte pour une faible part de l’économie, se concentre d’ailleurs autour de la transformation de ces produits agricoles, en parallèle du raffinage pétrolier : ces deux secteurs d’activité génèrent à eux seuls 77,6 % des exportations en 2014.

Au cours de la période 2014-2020, la Martinique a bénéficié de 783 millions d’euros de fonds européens, notamment destinés à favoriser l’éducation et l’emploi des jeunes, à soutenir les producteurs agricoles, les métiers de la mer (pêcheurs notamment), les PME et l’innovation en faveur de l’environnement (réduction des déchets, gestion de l’eau, protection de la biodiversité). 

Carte d’identité – Martinique

Département : Martinique
Capitale administrative : Fort-de-France (81 07 habitants en 2016)
Présidente de région : Alfred Marie-Jeanne (Mouvement indépendantiste martiniquais)
Superficie : 1 128 km²
Population : 376 480 habitants  (2016)
PIB par habitant (SPA) : 22 700 (2017) , plus faible que la moyenne européenne (30 000) et identique à celui de la région de Murcie et des Canaries en Espagne.
Principaux secteurs d’activité : Agroalimentaire, pêche, pétrolier, construction, tourisme
Financements européens : 783 millions d’euros  (2014-2020)
Régions partenaires : hors des autres régions ultrapériphériques françaises, les Canaries en Espagne, les Açores et Madère au Portugal

Contacts utiles :

 

Comme pour un grand nombre d’îles de l’archipel des Antilles, le point culminant de la Martinique est un volcan, la Montagne Pelée (1 397 m), dont la dernière éruption remonte à 1932 – Crédits : Rehcral / Wikimedia Commons CC-BY-SA 4.0

 

Ma région agit pour moi

Politique régionale européenne : mode d’emploi

 

L'Europe en région



touteleurope

A lire aussi

Laisser un commentaire