Entreprises : l’art savant du télétravail


Dans une entreprise d’intérim filmée par France Télévisions, on se relaye pour télétravailler : au moins un salarié sur cinq vient au bureau chaque jour. L’entreprise fonctionne à son rythme de croisière en faisant travailler 20 000 intérimaire par mois, et tout n’est pas dématérialisable, notamment car « il y a pas mal d’entreprises qui continuent à payer par chèque […] et donc on ne peut pas faire autrement que de les traiter physiquement« , explique Hugues Berly, le directeur administratif et financier. Aussi, l’une des aide-comptables est sur le site trois fois par semaine pour encaisser les chèques ; sa présence est indispensable. 

Ces temps-ci, les employés les plus nombreux sont ceux du service juridique. Alexia Patureau, juriste, emporte chez elle ses dossiers deux jours par semaine, et reconnaît qu’elle aurait du mal à être « à 100% en télétravail« . Pour ces raisons, le PDG, Alexandre Pham, veut garder la main sur l’organisation du télétravail. « On essaye de faire au maximum au cas par cas« , ajoute ce dernier. Les négociations sur le télétravail entre syndicats et patronat devraient se conclure lundi 23 novembre. 

Le

Les autres sujets du



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire