Après l’interpellation musclée d’un homme à Asnières, son avocat va porter plainte et demande à être reçu par l’IGPN



L’avocat d’un jeune homme interpellé ce jeudi 12 novembre à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) et victime de coups de matraque, va porter plainte pour « violence par personne dépositaire de l’autorité publique », a appris dimanche France Bleu Paris. Les faits se sont déroulés à la limite de Colombes et Asnières. L’interpellation de cet homme de 21 ans a été filmée et a fait le tour des réseaux sociaux. Sur les images, on y voit le jeune homme frappé par une policière à l’aide d’une matraque. Selon la police, c’est pour un tapage nocturne qu’elle a été appelée. Au moment de leur intervention un homme se montre menaçant. Il s’avance vers une policière, isolée de ses collègues. Elle utilise alors sa matraque pour le neutraliser.

Selon l’avocat du jeune homme, joint par France Bleu Paris, elle lui porte plusieurs coups au nez, à l’épaule et à l’arcade sourcilière. Son client souffre d’une fracture du nez. « Il est tombé au sol inconscient lors du premier coup et a quand même dû être réanimé par les pompiers« , précise l’avocat. Après son hospitalisation, l’homme a été placé en garde à vue. Il en est ressorti libre sans aucune charge retenue contre lui, selon le parquet de Nanterre, pas même pour outrage à agent. La question se pose alors de l’usage proportionné ou non de la force, pour maître Thomas Ramonatxo.

L’avocat explique avoir tenté dans le week-end d’obtenir un rendez-vous au commissariat pour que son client dépose plainte. L’absence d’enquête indépendante l’interpelle. Thomas Ramonatxo va donc porter plainte pour « violence par personne dépositaire de l’autorité publique ». Il demande également que son client soit reçu ce lundi par l’IGPN, la police des polices, pour une deuxième plainte.



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire