le secteur du transport pourrait perdre 5 milliards d’euros en 2020, affirme le PDG de Transdev


Thierry Mallet, PDG de Transdev, invité de franceinfo, mercredi 11 novembre 2020. (FRANCEINFO)

Le secteur des transports a déjà perdu quatre milliards d’euros en 2020 en raison de la crise du Covid-19, et « ce deuxième confinement va faire en sorte, probablement, que l’addition soit au-delà des quatre milliards, ce sera de l’ordre de cinq milliards en matière de pertes de recettes », a indiqué mercredi 11 novembre sur franceinfo Thierry Mallet, PDG de Transdev (qui gère de nombreux réseaux de bus et tramways en France) et président de l’Union des transports publics et ferroviaires (UTP).

Thierry Mallet dit s’être tourné avec les collectivités locales et l’État « afin d’obtenir une aide, pour qu’on puisse maintenir l’offre et que les entreprises de transport soient en bonne santé à la sortie de cette crise sanitaire et pour éviter que ce soit un retour massif vers la voiture. On a besoin d’un plan de soutien avant un plan de relance pour être en mesure d’investir demain ».

Le PDG de Transdev note tout de même quelques signes positifs : « On a beaucoup plus de monde qu’on en avait pendant le premier confinement parce que l’activité économique est plus importante ».

Durant le 1er confinement on était entre 5 et 7% de passagers et aujourd’hui suivant les réseaux on est entre 40 et 60% de passagers qui continuent d’être avec nous.

Thierry Mallet, PDG de Transdev

à franceinfo

« Avant le confinement on avait atteint entre 80 et 90% sur les réseaux, on a perdu à peu-près 30% de fréquentation, précise Thierry Mallet. C’est la même perte qu’on voit sur d’autres réseaux de transport à l’international en particulier en Europe où on a reconfiné ».

Par rapport à cette baisse de fréquentation des transports en commun, le patron de Transdev indique que les offres ont été « peu ajustées jusqu’à maintenant, elles vont probablement s’ajuster dans les semaines qui viennent, ça va être la décision des autorités organisatrices, des autorités locales ». Thierry Mallet observe un pic le matin et le soir et dit vouloir adapter les prix « pour tenir compte de l’évolution de la demande ».

Le réseau Transdev gardera « une amplitude importante pour permettre aux gens qui travaillent en horaires décalés de continuer de se déplacer avec les transports publics », annonce Thierry Mallet qui indique que dans certaines villes comme au Havre, on été mis en place « des transports dédiés au personnel soignant avec des transports à la demande gratuits. »



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire