Faut-il instaurer le vote par internet aux élections ?


Entre la deuxième vague du Covid-19 et l’expérience de la présidentielle américaine, le débat sur le vote par correspondance refait surface en France, même si le gouvernement y semble hostile et que des cadres de la majorité jugent les délais trop serrés pour les régionales de 2021. Au Sénat, des élus de droite comme de gauche, du LR Philippe Bas au socialiste Eric Kerrouche, plaident depuis plusieurs mois déjà pour réintroduire cette pratique postale disparue fin 1975, car jugée à l’époque propice à de « graves fraudes ». A l’Assemblée nationale, dans la majorité, le MoDem a déposé une proposition de loi en juin et se fait entendre ces derniers jours, juste avant la remise, vendredi, du rapport de l’ancien président du Conseil Constitutionnel, Jean-Louis Debré, consacré au report éventuel des élections régionales et départementales, initialement prévues en mars. Mais le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a souligné mardi les réticences du gouvernement, face aux risques de fraudes.

Nous republions à cette occasion le débat que nous avions consacré à ce sujet. Nous avions sollicité l’avis de Jean-Noël Barrot, député des Yvelines et secrétaire général du MoDem, et de David Biroste, spécialiste de droit électoral.

Jean-Noël Barrot : « On doit assurer la continuité de la vie démocratique »

Jean-Noël Barrot, député des Yvelines, en juin 2017.

Vous voulez rétablir le vote par correspondance, sous pli fermé, ou par voie électronique. Pourquoi ?

Nous refusons de nous satisfaire du ta

Pour lire les 82 % restants,
testez l’offre à 1€ sans engagement.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire