Coronavirus: New York durcit à son tour ses mesures contre l’épidémie



NEW YORK (Reuters) – Le gouverneur de l’Etat de New York, premier grand foyer de contaminations aux Etats-Unis au printemps, a annoncé mercredi un ensemble de nouvelles restrictions face à la reprise de l’épidémie due au nouveau coronavirus et à la hausse des hospitalisations.

Andrew Cuomo a ordonné la fermeture des bars, des restaurants et des salles de sport à partir de 22h00 et a limité à 10 le nombre de personnes autorisées à se réunir pour des soirées privées.

Ces mesures, similaires à celles déjà annoncées la veille par plusieurs autres Etats dont la Californie, entreront en vigueur vendredi.

Le maire de New York, Bill de Blasio, a pour sa part annoncé que le taux moyen de tests positifs sur sept jours atteignait 2,52% dans la ville. Les écoles devront fermer et passer à l’enseignement à distance si ce taux s’élève à 3%.

« C’est notre DERNIÈRE chance d’arrêter une seconde vague », a-t-il prévenu sur Twitter.

Le nord-est des Etats-Unis est globalement confronté à des signes évoquant une recrudescence de l’épidémie, que la région, durement frappée au printemps, était parvenue à maîtriser depuis.

L’ensemble du pays est concerné par cette deuxième vague, avec un nombre de nouvelles contaminations supérieur à 136.000 mardi pour un septième jour consécutif et plus de 60.000 personnes hospitalisées pour la première fois depuis le début de l’épidémie.

Le bilan aux Etats-Unis dépasse les 230.000 morts.

Plus de 1.450 décès ont été recensés mardi, un niveau qui n’avait plus été atteint depuis mi-août, selon une analyse des données effectuées par Reuters.

Plusieurs Etats du Midwest ou de l’ouest du pays ont enregistré mardi un nombre record de décès, comme l’Alaska, l’Indiana, le Missouri, le Dakota du Nord, le Wisconsin et le Wyoming.

(Maria Caspani et Peter Szekely; version française Bertrand Boucey)



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire