Pourquoi Mélenchon a décidé de passer par 150 000 parrainages citoyens


En voilà un chiffre bien précis : 150 000. Le chef des Insoumis Jean-Luc Mélenchon a « proposé » sa candidature à l’élection présidentielle de 2022, dimanche dernier sur TF1, sollicitant une « investiture populaire » de 150 000 signatures. Pour aller parrainer le leader Maximo, il faut aller sur le site « noussommespour.fr ». Et déjà les Insoumis ont le sourire : mardi 10 novembre, à 16 heures, le site de parrainage du candidat des insoumis affichait déjà plus de 120 000 signatures, moins de 48 heures après le lancement.

Aspirer les Verts, surveiller Montebourg, rassurer les laïques… Les 12 travaux du candidat Mélenchon pour 2022

Mais d’où vient ce chiffre de 150 000 ? C’était le seuil proposé en 2012 par la commission « Pour un renouveau démocratique » présidée par l’ancien premier ministre Lionel Jospin. Un seuil voulu comme une alternative aux 500 parrainages d’élus requis pour se présenter à la présidentielle.

Jean-Luc Mélenchon serait-il inquiet de ne pas réussir à réunir 500 signatures d’élus ? La tâche n’est jamais simple pour un jeune parti comme LFI qui compte peu de maires dans ses rangs. « Dans le passé nous n’avons eu aucune difficulté. Mais on ne sait jamais si on va en avoir, je ne veux pas faire le fier ici et dire que je suis assuré d’avance », avait expliqué « JLM » fin octobre.

L’ombre de Lionel Jospin

Pour 2022, Jean-Luc Mélenchon a donc décidé de s’imposer lui-même le cap des 150 000 signataires. Une proposition de loi en ce sens sera déposée en mai prochain lo

Pour lire les 80 % restants,
testez l’offre à 1€ sans engagement.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire