Golden Eaglets, itinéraire d'une génération dorée



  • Le Nigeria a remporté la Coupe du Monde U-17 de la FIFA en 2013 et 2015
  • Voyons ce que quelques-uns de ces brillants Golden Eaglets ont réussi par la suite
  • L’un d’entre eux est aujourd’hui le footballeur africain le plus cher de l’histoire

Ce sont les deux tournois successifs qui ont permis au Nigeria de détrôner le Brésil comme pays le plus souvent vainqueur de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA™. À Émirats Arabes Unis 2013, les Golden Eaglets ont conquis leur quatrième couronne mondiale dans la catégorie en établissant au passage la moyenne ahurissante de 3,7 buts marqués par match. Deux ans plus tard à Chili 2015, ils ont défendu leur titre en trouvant le chemin des filets 3,3 fois en moyenne par rencontre disputée.

Pour le cinquième anniversaire de la finale de Chili 2015 à Vina del Mar, nous nous intéressons au parcours qui a suivi pour cinq joueurs de cette génération dorée.

Kelechi Iheanacho

La jeune star de la Taye Academy a inscrit quatre buts lors de la victoire 6-1 du Nigeria sur le Mexique, et a de nouveau marqué contre le même adversaire lors du succès 3-0 en finale d’Émirats Arabes Unis 2013. Il a bouclé Chili 2015 avec six buts au compteur, sept passes décisives, le Soulier d’Argent adidas et le Ballon d’Or adidas.

Les performances d’Iheanacho dans la péninsule arabique ont aiguisé l’appétit des plus grands clubs européens. Manchester City s’est finalement attaché ses services, mais l’attaquant nigérian a eu du mal à trouver du temps de jeu en raison de la présence dans le secteur offensif mancunien de Sergio Agüero et de Gabriel Jesus – deux autres stars de la Coupe du Monde U-17. Iheanacho a donc rejoint Leicester City en 2017. Cette saison, il a réussi trois buts et deux passes décisives en deux titularisations en UEFA Europa League.

Aujourd’hui âgé de 24 ans, il avait disputé deux matches à la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. Il a en tout marqué 9 buts en 27 rencontres internationales.

Francis Uzoho

Il a débuté au poste de gardien à l’âge de seulement 12 ans et deux ans plus tard, il officiait comme doublure de Dele Alampasu à Émirats Arabes Unis 2013.

Uzoho est devenu, à l’âge de 18 ans et 352 jours, le plus jeune gardien étranger de l’histoire à évoluer en Liga espagnole. Après avoir été prêté à quelques clubs, il porte les couleurs du club chypriote d’APOEL.

Le natif de Nwangele a gardé les buts nigérians lors des trois matches des Super Eagles à Russie 2018. Du haut de son mètre 96, il a été imbattable contre l’Islande et impressionnant face à l’Argentine de Lionel Messi.

Kelechi Nwakali

Milieu de terrain polyvalent, le natif d’Owerri, tout comme Nwankwo Kanu, a été récompensé du Ballon d’Or adidas à Chili 2015.

Nwakali a rejoint Arsenal en 2016, avant de prendre la direction de Huesca l’an dernier. Il a contribué à la promotion du club en Liga. En mai 2018, il a joué pour le Nigeria en match amical contre l’Atlético de Madrid. En dépit du fait d’avoir inscrit un but spectaculaire, il n’a pas été retenu parmi l’effectif nigérian pour la Coupe du Monde 2018 en Russie.

Victor Osimhen

Osimhen a inscrit 10 buts à Chili 2015, améliorant le record de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA établi par Florent Sinama-Pongolle et Souleymane Coulibaly (9 réalisations). Le joueur issu des rangs de l’Ultimate Strikers Academy est par ailleurs devenu à Chili 2015 le premier champion du monde U-17 à faire trembler les filets à chacun des matches disputés par son équipe dans la compétition.

Après un passage en demi-teinte à Wolfsburg, le ciel s’est éclairci pour Osimhen à Lille, où il a fini quatrième meilleur buteur de Ligue 1 la saison dernière, aux côtés de Neymar et derrière Moussa Dembélé, Kylian Mbappé et le soulier d’or de la compétition, Wissam Ben Yedder.

Le footballeur de 21 ans a ensuite été transféré à Naples, où il a inscrit son premier but de fort belle manière, contre l’Atalanta.

Le saviez-vous ?

Naples a versé 70 millions d’euros à Lille pour recruter Osimhen, ce qui fait de ce dernier le footballeur africain le plus cher de l’histoire. Il a battu le record établi à l’occasion du transfert de Riyad Mahrez de Leicester City à Manchester City.

Samuel Chukwueze

L’éblouissant ailier a inscrit trois buts et donné autant de ballons décisifs lors de Chili 2015, où il décroché le Ballon de Bronze adidas.

Rapide et difficilement prenable, Chukwueze est surnommé « le Robben nigérian ». Brillant lors de ses deux premières saisons à Villarreal, il a marqué lors de la victoire des Super Eagles 2-1 sur l’Afrique du Sud, en quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF l’année dernière.

Le saviez-vous ?

Les parents de Chukwueze lui avaient interdit de jouer au football au détriment de sa scolarité. Mais comme l’enfant n’en faisait qu’à sa tête, ils ont brûlé ses chaussures et le reste de ses affaires de foot. « Ils ont tout brûlé pour m’empêcher de jouer », raconte l’intéressé.



Fifa

A lire aussi

Laisser un commentaire