Donald Trump a promis une offensive judiciaire. Mais avant, il joue au golf


Il refuse de reconnaître la victoire de Joe Biden et a promis une offensive judiciaire. Mais pour l’heure, Donald Trump est surtout vu… en train de jouer au golf. Dimanche 8 novembre, le président sortant des Etats-Unis est retourné jouer dans son club de Sterling (Virginie), non loin de Washington. Il s’est adonné à son sport favori tout en profitant du beau temps, apparemment indifférent au contexte particulièrement agité qu’il a créé en dénonçant des « fraudes massives » lors de l’élection présidentielle américaine.

Regardez :

C’est déjà à cet endroit qu’il se trouvait, la veille, lorsque les médias amérivains avaient annoncé l’élection de son rival démocrate Joe Biden. Un résultat que Trump refuse encore d’admettre. Dimanche, juste avant de retourner sur le green, le chef d’Etat a de nouveau évoqué une « élection volée » sur Twitter.Richard Ford : « Trump n’a jamais été un leader »

« C’est incroyable »

Que Donald Trump ait la tête à jouer au golf à un tel moment ne laisse pas d’étonner les médias américains, comme l’illustrent ces propos de la journaliste Norah O’Donnell de la chaîne CBS :

« C’est incroyable de voir le président jouer au golf. Je peux en témoigner en tant que golfeuse, ce n’est pas facile de bien jouer quand on pense à d’autres choses. C’est un sport qui est physique et nécessite du mental. Je me demande comment il joue. »« Pourquoi autant d’hommes noirs ont préféré Trump à Kamala Harris », par Carol Gilligan

C’est que Donald Trump est un acharné de ce sport. En novembre 2019, il avait été calculé que le chef d’Etat avait passé 223 jours de son mandat à jouer au golf, pour une facture évaluée à 115 millions de dollars (soit environ 97 millions d’euros) en raison des coûts inhérents à sa sécurité.

Jonathan Franzen : « Le parti républicain a fait un choix ouvertement fasciste»





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire