Mort de Pierre Simonet : portrait d’un héros français



Pierre Simonet est décédé à l’âge de 99 ans, jeudi 5 novembre. Les équipes de France Télévisions l’avaient rencontré à Toulon (Var) il y a un peu plus d’un an. Il regardait alors l’appel du 18 juin 1940, même si, pour ce grand résistant et compagnon de la Libération, le déclic a eu lieu un jour plus tôt. « En réalité, ce qui m’a forcé, c’est d’entendre le discours du maréchal Pétain le 17 juin, se remémore-t-il. Le destin de la France, ce n’était pas de demander l’armistice, c’était de continuer la guerre« . Hors de question pour le jeune homme d’alors de suivre le maréchal.

Une formation militaire à laquelle rien ne le destinait

Le 24 juin, Pierre Simonet a 18 ans, à peine. Le jeune étudiant qui brille à Bordeaux (Gironde) embarque clandestinement à bord d’un bateau à Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques), direction l’Angleterre, pour rejoindre le général de Gaulle. Il suit alors une formation militaire à laquelle rien ne le destinait. Il est ensuite envoyé sur le continent africain où il rejoint le premier régiment d’artillerie de la France libre et participe aux batailles décisives de Bir Hakeim (Libye) et El Alamein, en Égypte. À la fin de la guerre, il embarque à bord d’un avion léger pour faire du renseignement au dessus des lignes ennemies.



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire