Que doit faire le salarié s’il est cas contact ?


L’appli Tous Anti Covid. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le ministère du Travail vient de mettre noir sur blanc la procédure à suivre si vous êtes cas contact dans le cadre de l’épidémie de coronavirus covid-19. En tout cas identifié comme tel par l’Assurance maladie ou l’Agence régionale de santé. C’est à dire que vous avez été appelé par un professionnel de santé pour vous annoncer que vous êtes cas contact ou que l’appli Tous anti covid vous a signalé le fait.

Première chose à faire, immédiatement : rentrer chez vous ou y rester. Donc quitter votre poste de travail. Dans la mesure où c’est le « protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés » qui le demande, une sanction, si elle devait tomber, pourrait être contestée avec succès devant les tribunaux. Deuxième question qui se pose : pouvez-vous continuer à travailler à distance ? En principe, si c’est le cas, vous devez déjà être en télétravail. Mais on sait que certaines entreprises, comme Libération l’a révélé au sujet de Total, demande quand même à leurs salariés de venir. Si vous êtes cas contact, donc, plus de bureau, plus de chantier, plus d’atelier. Il faut rentrer à la maison. Pour travailler à distance si on le peut, sinon se déclarer en arrêt maladie. Troisième chose à faire : avertir tout de suite son employeur. Rien n’est précisé par le ministère du Travail, mais un écrit est toujours plus prudent qu’un simple échange oral. Un mail fera l’affaire.

Pas besoin de voir un médecin. On déclenche le processus d’arrêt maladie tout seul et il est automatique. Il suffit d’aller sur le site de l’Assurance maladie, sur declare.ameli.fr pour se voir délivrer un arrêt de travail, sans jour de carence, c’est important. Cette mesure est maintenue par l’Assurance maladie. Il faut aussi produire une déclaration sur l’honneur attestant qu’on ne peut pas télétravailler. Si on s’est mis à l’isolement depuis déjà un moment, cet arrêt de travail peut être rétroactif. Il peut remonter à quatre jours, mais pas plus.

Pendant combien de temps faut-il rester isolé ? Sept jours après le dernier contact avec une personne positive, puis il faut faire un test. Si le résultat est négatif, vous pouvez retourner au travail sans certificat médical – encore une fois si vous ne pouvez pas télétravailler. Si c’est positif, il va falloir vous isoler sept jours de plus et reprendre ensuite si vous n’avez pas de symptomes. Mais si, après ces sept jours vous avez de la fièvre, il faut poursuivre l’isolement jusqu’à 48 heures après la disparition de la fièvre.



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire