Le Michigan, la Pennsylvanie, la Géorgie… Les Etats qui vont faire durer le suspens de l’élection


Pas de vague bleue aux Etats-Unis lors de l’élection présidentielle, comme l’avaient longtemps espéré les démocrates. A la place, comme certains avaient prévenu, les résultats se font attendre dans plusieurs Etats qui pourraient faire basculer l’élection. La faute en partie au recours massif au vote par correspondance, en cette période de pandémie mondiale.

Une fois encore, Trump crée la surprise

Joe Biden espérait rafler la Floride, l’Ohio, le Texas, mais Donald Trump a tenu bon. Désormais, les regards sont rivés vers plusieurs Etats, dont ceux du nord industriel : la Pennsylvanie, le Michigan et le Wisconsin. Remportés par Trump en 2016, ces Etats pourraient passer dans le camp démocrate.

Mais dans ces Etats, le dépouillement pourrait se poursuivre mercredi, voire sur plusieurs jours. Un délai qui s’explique en partie par le niveau record du vote par correspondance.

L’attente s’annonce donc longue, et pourrait créer des tensions : dans une déclaration mardi soir, Donald Trump a revendiqué sa victoire en Pennsylvanie, qu’il avait déjà emportée en 2016. Or, 70 % des comtés de l’Etat n’avaient pas encore comptabilisé les votes par correspondance à 8h30 (heure française), affirme le « New York Times », alors que ces votes par correspondance se sont pour l’instant montrés majoritairement favorables à Joe Biden. La victoire n’est donc pas encore tout à fait acquise.

Le cas de la Géorgie, dont Trump revendique également la victoire pose aussi question : alors qu’il possède une avance sur Biden, les résultats se sont progressivement resserrés ces dernières heures. Le plus grand comté de l’Etat a suspendu le décompte des votes par correspondance dans la soirée, qui ne devrait reprendre que mercredi.

Trump sort la carte des fraudes

Ces délais devraient avoir des complications attendues : Donald Trump a d’ores et déjà revendiqué la victoire sans attendre les résultats définitifs, lui qui estimait que les Américains sont « en droit de connaître le vainqueur » le jour de l’élection.

EN DIRECT. Trump s’arroge la victoire, le clan Biden dénonce des propos « scandaleux »

Il a par ailleurs joué une carte qu’il préparait depuis longtemps : celle de la fraude. Le président américain a accusé les démocrates de vouloir voler l’élection et annoncé qu’il allait saisir la Cour suprême. Une stratégie que beaucoup avaient déjà vu venir : Donald Trump répétait depuis plusieurs mois que le vote par correspondance, souvent favorable à Biden, participerait à truquer l’élection et réfutant l’idée que des bulletins puissent être comptabilisés après le jour de l’élection (ce qui est pourtant bien possible).

De son côté, son adversaire Joe Biden a prévenu : « Les présidents ne décident pas quels votes sont comptés et lesquels ne le sont pas, a déclaré l’ancien vice-président de Barack Obama, cité par le « Washington Post ». Les électeurs décident de qui est le président. Quoi qu’il fasse, quoi qu’il dise, les votes seront comptés. »

L’attente promet d’être encore longue et d’ultimes rebondissements pourraient donc encore changer le cours de l’élection.

Carte des résultats de l’élection présidentielle américaine

LES GRANDES ÉTAPES DE LA PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

La course qui mène au bureau Ovale de la Maison-Blanche entre dans la dernière ligne droite. Alors que les premières opérations de vote anticipé et de vote par correspondance ont commencé, voici les échéances des prochaines semaines :

29 septembre Premier débat télévisé entre les deux principaux candidats, Donald Trump et Joe Biden, à Cleveland (Ohio). Deux autres suivront : le 15 octobre à Miami (Floride) et le 22 octobre à Nashville (Tennessee). Ces confrontations entre les prétendants républicain et démocrate, très attendues, seront-elles décisives ? Selon un récent sondage NBC News/« Wall Street Journal » [PDF], 71 % des personnes interrogées jugent que les débats ne sont pas si « importants », et seuls 18 % les estiment « extrêmement importants ».

7 octobre Débat entre les candidats à la vice-présidence, Mike Pence et Kamala Harris, à l’université d’Utah, à Salt Lake City.

3 novembre Jour de vote. Depuis 1845, l’élection présidentielle américaine se déroule le mardi suivant le premier lundi de novembre, comme l’explique un article très détaillé de la NPR, la radio publique américaine. Mais, outre leur président, les Américains sont appelés aux urnes ce jour-là pour renouveler le Congrès, en désignant l’intégralité de la Chambre des représentants (435 sièges) et le tiers du Sénat (35 sur 100). Onze Etats, dont le Missouri et l’Utah, profitent aussi de l’« election day » pour élire leur gouverneur. Certains Américains, enfin, choisiront leur maire, comme à Phoenix et à Portland, et d’autres se prononceront lors de référendums locaux sur divers sujets, comme en Californie (impôts, logement…).

20 janvier 2021 Cérémonie d’investiture.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire