EN DIRECT. L’élection américaine toujours incertaine, 7 Etats doivent livrer leur verdict


« Honnêtement, nous avons gagné l’élection. » Evoquant une « fraude » et une saisine de la Cour suprême, Donald Trump, de nouveau vainqueur en Floride et en Ohio à la suite d’une soirée électorale riche en rebondissements (retrouvez notre direct ici), s’est déclaré vainqueur de la présidentielle américaine ce mercredi 4 novembre, alors que le décompte se poursuit et que son adversaire démocrate Joe Biden assure également son camp de la victoire à venir.

On a décortiqué le discours de Trump (et il s’arrange beaucoup avec la vérité)

Plusieurs heures après la fermeture des bureaux de vote, il est pourtant toujours impossible de connaître le nom du prochain président, l’incertitude étant encore très forte dans certains Etats-clés, dont la Pennsylvanie, le Michigan et le Wisconsin, ces Etats de la « Rust Belt » [« ceinture de la rouille »] que Donald Trump avait remportés à la surprise générale en 2016. La Géorgie, la Caroline du Nord, le Nevada et l’Alaska doivent encore également livrer leur verdict. Et le spectre de longues journées d’incertitudes et d’âpres batailles judiciaires hante désormais la première puissance mondiale…

Une élection américaine explosive : on vous résume la situation

> Suivez en direct l’élection présidentielle américaine :

15h20. Biden devant en Pennsylvanie ?

Selon Nate Cohn, du « New York Times », le début du dépouillement des votes par correspondance en Pennsylvanie est largement favorable à Joe Biden. Si la tendance se confirme, le démocrate pourrait remporter cet Etat clef… Dans le Michigan, où 90% des voix ont été comptées, Joe Biden vient par ailleurs de passer en tête.

14h45. Les deux candidats affichent leur optimisme

Alors que l’incertitude demeure sur l’identité du gagnant, les deux candidats affichent leur optimisme. Joe Biden s’est dit « en bonne voie » pour remporter ce scrutin, appelant les Américains à faire preuve de patience. « Gardez la foi, nous allons gagner ! », a lancé l’ancien vice-président de Barack Obama devant les sympathisants démocrates réunis dans son fief de Wilmington, dans le Delaware.

Quant à Donald Trump, pour rappel, il a carrément revendiqué sa victoire à l’élection présidentielle américaine, alors que le décompte des voix est toujours en cours et que rien n’est donc gagné pour lui.

On a décortiqué le discours de Trump (et il s’arrange beaucoup avec la vérité)

14 heures. La carte des résultats

Donald Trump a de nouveau remporté la victoire dans plusieurs « Swing States », notamment la Floride et l’Ohio. Mais son avance sur Joe Biden semble fondre dans les derniers Etats grisés, alors que les votes par correspondance, a priori beaucoup plus favorables au démocrate, sont épluchés un par un… Joe Biden a également remporté une victoire précieuse en Arizona, où le milliardaire triomphait en 2016. Retrouvez ci-dessous la carte des Etats ayant déjà livré leur verdict électoral :

Carte des résultats de l’élection présidentielle américaine

13h45. Manifestations à Portland

Dans la nuit, des manifestants armés de fusils d’assaut ont brûlé des drapeaux américains et défilé, sans violence malgré la confusion post-électorale, dans les rues de Portland (Oregon), dans le nord-ouest des Etats-Unis.

13h30. Egalité parfaite entre Trump et Biden : que se passerait-il ?

Des journalistes de l’AFP imaginent un scénario encore très improbable à l’heure actuelle, mais possible : une égalité entre les deux candidats, où chacun remporterait 269 grands électeurs. Or si aucun vainqueur ne ressort du vote du collège électoral, selon le 12e amendement de la Constitution, la main passe au Congrès. Ce serait alors à la Chambre des Représentants de voter pour désigner le nouveau président américain, et au Sénat d’élire le vice-président… Plus d’informations dans notre article :

La configuration qui entraînerait l’égalité parfaite entre Trump et Biden (et ce qu’il se passerait)

13 heures. A Palm Beach avec les pro-Trump

Palm Beach, ses palmiers et ses milliardaires. Notre envoyée spéciale en Floride, Doan Bui, a suivi la folle soirée électorale dans le fief du président sortant, auprès de ses partisans. Et l’optimisme, en toute fin de soirée, était au rendez-vous…

A Palm Beach, avec les pro-Trump : « C’est officiel, Trump a gagné la Floride ! »

12h30. Trump déjoue encore les pronostics

« On ne sait pas encore, à l’heure où l’on écrit ces lignes, qui sera le prochain président des Etats-Unis. L’incertitude est bien réelle. Mais le fait même que l’on se pose la question montre que Donald Trump a déjà gagné une partie de son pari », écrit notre correspondant aux Etats-Unis, Philippe Boulet-Gercourt. « Mardi soir, l’Amérique était sur le point de basculer dans un nouveau monde : celui du culte de la personnalité, du grand leader infaillible. » A lire par ici :

Une fois encore, Trump crée la surprise

12h15. Le Nevada suspend le décompte

Selon le « New York Times », le Nevada, qui figure parmi les sept Etats encore indécis, a suspendu le décompte des bulletins pour le reste de la nuit. Les résultats pourraient ne tomber que dans la journée de jeudi. Alors que 86 % des bulletins sont dépouillés, Joe Biden n’a que 7 500 voix d’avance.

12 heures. Trump déjà félicité par le Premier ministre slovène

« Il apparaît clairement que les Américains ont élu Donald Trump », a écrit sur Twitter le chef du gouvernement slovène, à la tête du parti anti-migrants SDS. Rien n’est pourtant moins sûr…

11h30. Bienvenue dans ce direct

A l’heure qu’il est, sept Etats n’ont pas encore clairement désigné de vainqueur : la Pennsylvanie, le Michigan et le Wisconsin, ces Etats de la « Rust Belt » que Donald Trump avait remporté à la surprise générale en 2016, ainsi que le Nevada et l’Alaska, qui fermaient leurs bureaux plus tardivement en raison du décalage horaire. Mais aussi la Géorgie et la Caroline du Nord, où la situation, très favorable à Trump en milieu de nuit, pourrait s’inverser.

La Pennsylvanie, Etat au cœur de toutes les attentions

LA PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE EN 4 DATES

3 novembre Depuis 1845, l’élection présidentielle américaine se déroule le mardi suivant le premier lundi de novembre. Ce 3 novembre, les citoyens américains se rendent aux urnes, mais ils ne désignent pas directement le chef de l’exécutif : ils votent dans chaque Etat pour des grands électeurs (538 au total), auxquels il reviendra ensuite d’élire le président et le vice-président. Outre départager le républicain Donald Trump et le démocrate Joe Biden dans la course à la Maison-Blanche, les Américains vont aussi renouveler les deux chambres du Congrès, en désignant l’intégralité de la Chambre des Représentants (435 sièges) et le tiers du Sénat (35 sur 100). Onze Etats, dont le Missouri et l’Utah, profitent aussi de l’« election day » pour élire leur gouverneur, la personnalité politique qui dispose du pouvoir exécutif au niveau de l’Etat. Certains Américains, enfin, vont choisir leur maire, comme à Phoenix et à Portland, et d’autres vont se prononcer lors de référendums locaux sur divers sujets, comme les impôts et le logement en Californie ou la réintroduction de loups dans le Colorado.

14 décembre Les 538 grands électeurs, qui constituent le collège électoral, se réunissent pour désigner officiellement le ticket gagnant. Pour être élu, il faut obtenir la majorité absolue (270 voix).

6 janvier 2021 Après le décompte officiel des votes, le Congrès annonce solennellement le nom du prochain locataire de la Maison-Blanche.

20 janvier 2021 Cérémonie d’investiture.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire