Depuis l’élection, Twitter signale à la chaîne des tweets « trompeurs » de Donald Trump


Twitter a émis ce mercredi un message d’avertissement pour accompagner plusieurs tweets du président américain Donald Trump, qui remet en question le décompte des voix de l’élection présidentielle dans plusieurs Etats-clés.

Trump-Biden : Twitter prend soin d’encadrer les revendications de victoire

Le président américain a cherché à semer le doute sur les opérations de dépouillement en cours dans plusieurs « Swing States » pour l’élection présidentielle de la veille, évoquant des fraudes sans fournir de preuve. « Hier soir j’avais une bonne avance, dans de nombreux Etats-clés », a-t-il tweeté. « Puis, un par un, ils ont commencé à disparaître magiquement avec l’apparition et le comptage de bulletins surprise ».

Un tweet de Donald Trump, signalé par le réseau social comme « trompeur ».

« Une partie ou la totalité du contenu partagé dans ce tweet est contestée et susceptible d’être trompeuse quant au mode de participation à une élection ou à un autre processus civique », indique le réseau social au-dessus du message publié par Donald Trump.

En cliquant sur son tweet, les utilisateurs sont renvoyés vers un explicatif sur Twitter affirmant qu’il est « tôt pour confirmer un vainqueur à l’élection présidentielle car il reste des millions de voix à compter ».

« Les États ont des règles différentes concernant la façon dont ils comptent les bulletins de vote, de sorte que les résultats seront communiqués à des moments différents. Certains États incluront les bulletins de vote postaux qui arrivent après le jour du scrutin, à condition qu’ils aient été oblitérés le 3 novembre ou avant », peut-on lire.

En l’espace d’une heure, trois des quatre derniers tweets de Donald Trump ont été signalés.

Des informations « fausses ou trompeuses »

« Il est interdit d’utiliser les services de Twitter dans le but de manipuler des élections ou d’interférer dans des élections ou d’autres processus civiques. Cela inclut la publication ou le partage de contenus susceptibles d’empêcher la participation des électeurs ou de tromper les gens sur les modalités de participation à un processus civique, notamment le moment et l’endroit où il a lieu », explique Twitter dans sa Politique en matière d’intégrité civique, actualisée en octobre 2020.

Le réseau social se réserve ainsi le droit de « marquer les tweets contenant des informations fausses ou trompeuses », ce qui réduit leur visibilité. Les tweets signalés ne peuvent ni être partagés sur d’autres sites, ni être « likés » par les utilisateurs.

Twitter distingue quatre catégories différentes de contenus trompeurs : les informations trompeuses sur la façon de prendre part au vote, les suppressions ou intimidations, les informations trompeuses sur les résultats, et enfin les affiliations fausses ou trompeuses.

Ce mercredi matin, Twitter avait déjà signalé un tweet où l’actuel président des Etats-Unis accusait les démocrates de tenter de « voler l’élection ». « Nous ne les laisserons jamais le faire. Les votes ne peuvent pas être émis après la clôture du scrutin ! », avait-il écrit.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire