l’ultime guerre des clips entre Trump et Biden avant les élections


Deux salles, deux ambiances. Alors que les Américains doivent élire leur président ce mardi 3 octobre, les deux candidats ont chacun partagé un clip musical sur leurs réseaux sociaux aux tonalités très différentes.

DOSSIER. Trump ou Biden ? Tout savoir sur une présidentielle américaine à hauts risques

Côté Biden, le démocrate a reçu le soutien du rappeur Eminem, qui l’a laissé utiliser sa chanson « Lose Yourself », issue du film « 8 Mile » et Oscar de la meilleure chanson originale en 2003. Un ultime clip de campagne en noir et blanc, entre solennité et détermination, représentant des Américians en train d’aller voter sur les paroles du morceau : « Si vous aviez une seule chance, ou une seule opportunité de saisir tout ce que vous avez toujours voulu en un instant ».

Le rappeur lui-même a partagé la vidéo sur son compte Twitter avec la légende « Une opportunité #Votez ».

Un président dansant et tout sourire

Côté Trump, l’ambiance est moins solennelle. Le clip musical n’est d’ailleurs pas une vidéo officielle de sa campagne mais un montage diffusé par un compte de soutien et relayé par le président sur son profil Twitter.

Les sondeurs vont-ils encore se « trumper » ? « That is the question »…

On y voit le président, tout sourire, esquisser quelques pas de danse en meeting au son de « YMCA » des Village People. Un président presque déjà triomphant, et qui fait savoir à ses supporters qu’il a bien l’intention de faire mentir les sondages qui le donnent perdant.

Donald Trump a pris l’habitude ces dernières semaines de danser sur cette chanson ou sur « Macho Man », autre tube du groupe de disco, des danses un brin ringardes mais dont raffolent ses supporters. Tout le monde n’apprécie toutefois pas : comme le rapporte France Inter, Victor Willis, le policier des Village People, co-auteur de « YMCA », a d’ailleurs fait savoir à plusieurs reprises qu’il n’aimait pas cette utilisation des chansons du groupe dans les meetings de Trump.

LES GRANDES ÉTAPES DE LA PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

La course qui mène au bureau Ovale de la Maison-Blanche entre dans la dernière ligne droite. Alors que les premières opérations de vote anticipé et de vote par correspondance ont commencé, voici les échéances des prochaines semaines :

29 septembre Premier débat télévisé entre les deux principaux candidats, Donald Trump et Joe Biden, à Cleveland (Ohio). Deux autres suivront : le 15 octobre à Miami (Floride) et le 22 octobre à Nashville (Tennessee). Ces confrontations entre les prétendants républicain et démocrate, très attendues, seront-elles décisives ? Selon un récent sondage NBC News/« Wall Street Journal » [PDF], 71 % des personnes interrogées jugent que les débats ne sont pas si « importants », et seuls 18 % les estiment « extrêmement importants ».

7 octobre Débat entre les candidats à la vice-présidence, Mike Pence et Kamala Harris, à l’université d’Utah, à Salt Lake City.

3 novembre Jour de vote. Depuis 1845, l’élection présidentielle américaine se déroule le mardi suivant le premier lundi de novembre, comme l’explique un article très détaillé de la NPR, la radio publique américaine. Mais, outre leur président, les Américains sont appelés aux urnes ce jour-là pour renouveler le Congrès, en désignant l’intégralité de la Chambre des représentants (435 sièges) et le tiers du Sénat (35 sur 100). Onze Etats, dont le Missouri et l’Utah, profitent aussi de l’« election day » pour élire leur gouverneur. Certains Américains, enfin, choisiront leur maire, comme à Phoenix et à Portland, et d’autres se prononceront lors de référendums locaux sur divers sujets, comme en Californie (impôts, logement…).

20 janvier 2021 Cérémonie d’investiture.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire