L’enseigne de prêt-à-porter Celio prévoit de fermer 102 magasins en France, 383 emplois menacés



Le secteur du textile, comme bien d’autres, souffre de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. Placée en procédure de sauvegarde fin juin, l’enseigne de prêt-à-porter masculin Celio prévoit la « fermeture de 102 magasins en succursales et la suppression de 383 postes ». Elle l’a annoncé, mercredi 28 octobre, dans le cadre d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) présenté aux représentants des salariés.

>> Retrouvez les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 dans notre direct

Selon un communiqué de la direction, « 344 emplois en magasin et 39 dans les fonctions support » sont concernés, précisant que la consultation « s’étendra jusqu’au premier trimestre 2021 ». Les magasins resteront ouverts « pour la période de Noël, à l’exception de quelques-uns dont les baux arrivent à échéance ».

La direction assure qu’elle « s’engage à mettre tout en œuvre pour proposer des solutions favorisant le repositionnement des salariés concernés, grâce à des mesures de reclassement interne et à un accompagnement personnalisé pour la construction de projets professionnels externes ».

L’enseigne fondée en 1978 compte à l’heure actuelle 1 500 magasins dans 46 pays, dont 478 magasins en France. Au total, elle compte quelque 4 200 collaborateurs dans le monde, dont 2 416 en France au 1er octobre 2020. « Une partie de ce réseau est source de pertes financières importantes en raison de la baisse de rentabilité de certains magasins », explique la marque.

Celio n’est pas la seule enseigne de prêt-à-porter à faire les frais de la crise du Covid-19 : La Halle, André, Naf Naf ou Camaïeu ont tous perdu des salariés. Récemment, le géant américain Gap a annoncé envisager de fermer l’ensemble de ses magasins en Europe, d’ici à juin 2021.



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire