Test DVD : Mort subite 2


États-Unis : 2020
Titre original : Welcome to Sudden Death
Réalisation : Dallas Jackson
Scénario : Dallas Jackson, Gene Quintano
Acteurs : Michael Jai White, Michael Eklund, Sabryn Rock
Éditeur : Universal Pictures France
Durée : 1h17
Genre : Action
Date de sortie DVD : 1 novembre 2020

Un ancien agent des forces spéciales, qui est maintenant agent de sécurité dans un stade de hockey récemment rénové, doit arrêter les hommes d’un commando qui ont détourné la tribune d’honneur et pris en otage tout le public (y compris ses enfants) lors d’un match très médiatisé…

Le film

[3/5]

Il y a fort à parier qu’en réalisant Piège de cristal en 1988, John McTiernan ne se doutait pas que son œuvre se révélerait aussi « séminale » dans l’inconscient collectif. En effet, dans les quinze années qui ont suivi le chef d’œuvre de McT, les pseudo-remakes et autres semi-plagiats ont commencé à inonder les écrans : aux côtés de la suite « officielle » (58 minutes pour vivre) se sont imposées des démarcations d’avantage bâtardes, souvent réalisées par des pointures de la série B : Andrew Davis (Piège en haute mer), Peter Hyams (Mort subite), Albert Pyun (Blast) ont – parmi d’autres – mis en scène un homme seul déjouant les plans de hordes de terroristes sur-armés.

Au rayon des spécialistes de l’action, Wesley Snipes a également eu son Passager 57, Dolph Lundgren son État d’urgence… 25 ans après cette vague de films, c’est au tour de Michael Jai White de nous livrer son tribut tardif au film de John McTiernan. Le voilà donc en tête d’affiche de Mort subite 2, suite / reboot de l’excellent petit actioner réalisé par Peter Hyams en 1995.

Cheap et monstrueusement maladroit, Mort subite 2 n’en demeure pas moins une œuvre tellement foutraque et WTF qu’elle en deviendrait presque attachante. Le film de Jackson Dallas, également crédité au scénario aux côtés de Gene Quintano, scénariste du premier film, est donc une relecture un peu idiote de l’intrigue du premier film, à la différence que Michael Jai White devra contrecarrer les plans de méchants terroristes pendant un match de basket, et non plus de hockey.

Avec son introduction prenant place au Moyen-Orient et la mise en place d’un gang de terroristes méthodiques très influencés par la série La casa de papel (leurs noms correspondent à des lettres de l’alphabet grec), Mort subite 2 fait à peu près tout ce qui est en son pouvoir pour donner le change et avoir l’air d’une solide série B d’action. Mais rien n’y fait, le film tournera rapidement au ridicule absolu, et ne sera ni sauvé par ses punchlines, ni par ses mollassonnes scènes d’action – et encore moins par son recours au concierge du stade comme sidekick comique.

Vous l’aurez compris : il sera difficile d’envisager une approche critique ou analytique de Mort subite 2 en tant qu’objet cinématographique. Même en termes d’efficacité, le film de Jackson Dallas est raté à 100%. Pour autant, et grâce au charisme Michael Jai White sans doute, le miracle se produit, et on prendra volontiers le parti de rire des défauts du film – défauts qui en d’autres circonstances nous auraient probablement irrité. Peut-être cette indulgence est-elle liée au souvenir de Black Dynamite, la formidable comédie d’action au cœur de laquelle Michael Jai White se moquait copieusement des défauts des films de blaxploitation ?

Le DVD

[3,5/5]

Le DVD de Mort subite 2 est édité par Universal Pictures France, et bénéficie de tout le savoir-faire de l’éditeur en matière d’encodage SD. Si la photo du film est atrocement laide, le master quant à lui est de toute beauté. La définition et les couleurs s’en sortent haut la main, tout cela bien sûr dans les limites évidentes d’un encodage en définition standard. Côté son, les deux pistes audio (VF / VO) en Dolby Digital 5.1 s’avèrent toutes deux rapidement bien immersives, et proposent une spatialisation des effets très travaillée, notamment concernant les bruits de foule pendant le match de basket. Pas de suppléments.



Critique film

A lire aussi

Laisser un commentaire