reporter. L’éducation aux médias, un suivi régulier


« Salut l’info » : un podcast original, un journal audio élaboré avec et pour les 7/11 ans par Estelle Faure et Remi du magazine Astrapi (FRANCEINFO / ASTRAPI)

Intervenir dans une classe au lendemain d’un drame signifie réagir à une émotion et ne produit que l’effet d’un pansement sur une blessure qui restera profonde.

Cela fait cinq ans qu’Estelle Faure, reporter à franceinfo intervient dans les classes des écoles primaires (CM1-CM2) et collèges (6e et 5e) pour questionner le rapport des élèves à l’actualité, et au-delà, définir ce qu’est une information, comment remonter à sa source. Ces questionnements se retrouvent à l’antenne dans franceinfo junior. Depuis l’an dernier, Estelle co-anime avec Rémi du magazine Astrapi un podcast original Salut l’info, un journal audio élaboré avec et pour les 7-11 ans.

La première matrice est d’énoncer un fait, l’ADN du journalisme. Le fait n’est pas une croyance. Il est la valeur essentielle que l’on doit rapporter. Dans ces rencontres avec les élèves, sont développés les sens de l’expression et de la critique. Et même pour ces jeunes publics, inculquer la notion du débat dans le respect de ses nuances est fondamental. Demain 2 novembre, la liberté d’expression et le respect de laïcité seront mentionnés et défendus dans les établissements scolaires, mais cette préservation passe par l’apprentissage du débat. A rebours des clashs télévisuels, Estelle travaille avec les élèves sur l’idée de l’argumentation et de l’écoute.

Depuis un an, un nouveau podcast original, "Salut l'info", élaboré par et avec les 7/11 ans
Depuis un an, un nouveau podcast original, « Salut l’info », élaboré par et avec les 7/11 ans (FRANCEINFO / ASTRAPI)

Le son réinvestit l’univers des jeunes générations avec les podcasts et autres projets audio. La radio, c’est la voix, c’est une parole que l’on prend et que l’on écoute.

Estelle Faure, journaliste à franceinfo

« On s’entend aussi, ajoute Estelle Faure, et on peut voir les défauts d’une élocution que l’on va alors soigner, puisque sans l’image, c’est l’éloquence qui occupe l’espace ».

Tous les sujets sont traités, les plus quotidiens, concernant par exemple pour les primaires, les poux, les toilettes. Mais aussi ceux qui font la une de l’actualité. Samuel Paty, on en a entendu parler à la maison : télé, smartphone, tablettes, notifications. Sur le chemin de l’école, tout le monde connaît l’histoire, en tous les cas les grandes lignes, mais tout le monde n’a pas forcément la même lecture.

Cette question pleine de bon sens et spontanée, posée par un élève, on l’a entendue dans Salut l’info. Mais dans d’autres quartiers, on se la pose moins, on peut même penser le contraire. On entend aussi dans la bouche des plus jeunes des interrogations qui portent sur les Kurdes et les Turcs par exemple. Toutes les questions doivent être posées, et les réponses prennent en compte toutes les nuances et les interprétations possibles. Raison pour laquelle une ou deux séances devant une classe ne peut suffire.

Il faut le temps long de la réflexion que l’on prend, que l’on laisse, que l’on reprend. Il faut le lien de confiance avec les élèves. Un cours de « gilets à poches » est stérile. Dire à un élève qu’il a tort et qu’il est conditionné par une structure familiale ou les réseaux, c’est le tenir à l’écart. L’inciter à formaliser ce qu’il pense pour en discuter avec lui est une autre approche.

Jérôme Colombain, journaliste de franceinfo, spécialisé nouvelles technologies et innovations, répond aux questions des enfants pour "franceinfo junior"
Jérôme Colombain, journaliste de franceinfo, spécialisé nouvelles technologies et innovations, répond aux questions des enfants pour « franceinfo junior » (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

Défendre les valeurs de la République

Défendre les valeurs de la République n’est pas hisser un drapeau et contraindre des jeunes à penser différemment. C’est formaliser la conscience d’une liberté de raisonner en disposant de tous les outils nécessaires à la réflexion. C’est dans cette direction que se pense l’éducation aux médias et à l’information. Bien plus que le décryptage des infox, des tutoriels pour tourner un reportage et faire une interview, c’est la capacité à s’emparer d’un texte ou d’une opinion pour en étudier les mécanismes. Savoir penser par soi-même et contre soi-même.          



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire