Dans le Doubs, une cloche de la solidarité pour sauver la fonderie artisanale Obertino


Faute de concours agricoles, la fonderie Obertino ne fabrique quasiment plus de colliers ou de cloches pour les vaches. Du jamais vu pour cette entreprise, fondée en 1931, dont la réputation dépasse les frontières du Doubs. « En 42 ans de métier, je n’ai jamais été confronté à une telle situation », raconte, désespéré, l’un des salariés de la fonderie.

Sur la page Facebook d’Obertino, Siv-Chheng Tiva, qui a racheté l’entreprise familiale en 2018, ne cache pas non plus son inquiétude. « Les évènements, tels que les anniversaires, les mariages, les baptêmes, les concours sportifs sont tous annulés. Aujourd’hui, nous n’avons aucune commande à l’horizon », écrit-elle.

Alors pour ne pas voir disparaître cette entreprise historique et son savoir-faire ancestral, une cloche de la solidarité sera mise en vente. Cette idée a été lancée par des agriculteurs attachés à la fonderie Obertino. Chacun pourra venir l’acheter au magasin. Un geste solidaire pour passer un cap difficile et fêter le centenaire du site en 2031.



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire