confinement, écoles ouvertes, télétravail… Ce qu’il faut retenir des annonces d’Emmanuel Macron



« Nous sommes submergés par l’accélération soudaine de l’épidémie. » La mise en œuvre d’un couvre-feu n’a pas suffi face à la virulence du Covid-19. Comme attendu, Emmanuel Macron a annoncé un reconfinement national lors de son allocution, mercredi 28 octobre. 

>> Retrouvez les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 dans notre direct

Le chef de l’Etat s’est à nouveau adressé aux Français pour dresser un bilan de la situation : « Nous sommes tous en Europe surpris par l’évolution du virus, (…) nous en sommes au même point : débordés par une deuxième vague, qui (…) sera sans doute plus dure et plus meurtrière que la première. » Estimant qu’il y aura « près de 9 000 personnes en réanimation d’ici mi-novembre » , Emmanuel Macron a durci le ton. Voici les principales mesures annoncées par le chef de l’Etat.

Un reconfinement pour toute la métropole

« J’ai décidé qu’il fallait retrouver à partir de vendredi le confinement qui a stoppé le virus. » L’ensemble de la France métropolitaine se reconfine pour une durée de quatre semaines, « a minima jusqu’au 1er décembre », a indiqué le chef de l’Etat. 

« Comme au printemps, vous pourrez sortir de chez vous uniquement pour travailler, vous rendre à un rendez-vous médical, pour porter assistance à un proche, pour faire vos courses essentielles ou prendre l’air à proximité de votre domicile », a énuméré Emmanuel Macron. Il faudra à nouveau se munir d’une attestation pour se déplacer.

Les écoles, collèges et lycées restent ouverts

« Nos enfants ne sauraient être durablement privés d’instruction. » Les crèches, écoles, collèges et lycées resteront ouverts pendant ce nouveau confinement. Les universités et établissements supérieurs doivent opter pour les cours en ligne.

Le télétravail privilégié

« Partout où c’est possible, le télétravail sera à nouveau généralisé. » Il est toutefois précisé que les usines, les exploitations agricoles, les bâtiments et travaux publics continueront de fonctionner, tout comme les guichets des services publics. « L’activité continuera avec plus d’intensité » par rapport au premier confinement, a résumé le chef de l’Etat.

Les visites en Ehpad autorisées

Les proches des personnes âgées qui se trouvent en Ehpad et dans des maisons de retraite pourront effectuer des visites dans le respect des règles sanitaires. La mesure est ainsi assouplie par rapport au printemps, où de telles visites étaient strictement interdites.

Les déplacements entre les régions interdits

Dès vendredi à minuit, il sera donc à nouveau interdit de se déplacer d’une région à l’autre, sauf motif valable. Il y aura toutefois « une tolérance » pour les retours de vacances de la Toussaint, « pour que les familles puissent s’organiser ».

Les Français qui résident à l’étranger pourront regagner le pays librement. Pour les voyageurs étrangers, « des tests rapides obligatoires seront déployés pour toutes les arrivées. Aucun voyageur ne doit pouvoir entrer sur le territoire européen sans qu’on soit certain qu’il n’est pas porteur du virus. »

Les commerces non essentiels fermés

« Les commerces qui ont été définis au printemps comme non essentiels, les établissements recevant du public, notamment les bars et restaurants, seront fermés », a indiqué le président de la République. Pour ces entreprises, « jusqu’à 10 000 euros par mois de leurs pertes en chiffres d’affaires » seront prises en charge par le gouvernement.

Le chômage partiel sera appliqué pour les salariés et des mesures complémentaires devraient être annoncées par le gouvernement, avec notamment un plan spécial pour les indépendants, les commerçants ainsi que les très petites et moyennes entreprises. 

Une nouvelle stratégie de tests déployée

« Nous allons (…) mettre en place beaucoup plus de plateformes de tests à travers des innovations », comme les tests rapides en 30 minutes, a encore indiqué Emmanuel Macron. « Nous devons collectivement déployer beaucoup plus massivement l’application TousAntiCovid » et l’isolement des personnes positives doit être « plus efficace », a détaillé le chef de l’Etat au cours de son allocution.



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire