Une étude estime que la pollution augmente de 15% les décès dus au COVID-19 dans le monde



Des chercheurs mettent en garde sur le fait que la pollution atmosphérique soit un cofacteur très important de décès dus à la COVID-19 au niveau mondial, mais encore sous-estimé. Les effets exacerbant des particules fines sont pointés du doigt.



Sante magazine

A lire aussi

Laisser un commentaire