EN DIRECT. La crise sanitaire débattue à l’Assemblée et au Sénat, jeudi


La deuxième vague de coronavirus déferle sur la France. Un nouveau record de contaminations a été battu dimanche avec 52 000 cas positifs enregistrés en 24 heures. Plus de 26 700 nouveaux cas ont été recensés lundi, selon Santé publique France, et le nombre d’admission en réanimation augmente. Face à ce constat, des nouvelles mesures devraient être annoncées.

> Suivez les actualités en direct

11h30. Un débat sur la situation sanitaire organisé jeudi à l’Assemblée et au Sénat

Selon des sources concordantes de BFMTV, un débat sur la situation sanitaire sera organisé au parlement jeudi 29 octobre : le matin à l’Assemblée nationale, l’après-midi au Sénat.

Un débat au nom de l’article 50-1 de la Constitution, a appris Public Sénat de sources gouvernementale et parlementaire. Selon cet article, le débat peut « faire l’objet d’un vote sans engager la responsabilité » du gouvernement. Un vote pourrait donc bien avoir lieu, mais cela reste encore à confirmer. L’idée pour l’exécutif est de tenter de « créer du consensus » et d’avancer dans la transparence, alors que l’opposition reproche au gouvernement de décider seul. L’examen du projet de loi sur l’état d’urgence sanitaire, prévu mercredi au Sénat, serait alors reporté.

10h30. Un Conseil de défense a lieu ce mardi matin à l’Elysée

Dans la matinée, Emmanuel Macron reçoit les autorités de santé et plusieurs ministres. Y sont notamment présents Jean Castex, Jean-Michel Blanquer, Bruno Le Maire, Gérald Darmanin, Olivier Véran, Elisabeth Borne… Il sera question des nouvelles mesures que le gouvernement pourrait prendre pour parer à la propagation du virus. Un autre Conseil de défense est prévu mercredi, à l’issue duquel des annonces pourraient être communiquées.

10h04. Gilles Pialoux appelle à reconfiner la France

Sur BFMTV et RMC, Gilles Pialoux, infectiologue et chef de service à l’hôpital Tenon, à Paris a affirmé qu’il fallait « reconfiner clairement le pays ». « Il faut laisser de côté l’économie. Les gens vont s’énerver en entendant ça mais l’économie c’est rattrapable, la réanimation loupée ce n’est pas rattrapable », a-t-il déclaré.

Un appel qui fait écho à celui lancé par Eric Caumes, chef du service infectiologie de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, lundi.

9 heures. Borne évoque « de nouvelles mesures »

« La situation est grave, elle va nous amener rapidement à prendre de nouvelles mesures », a déclaré ce matin sur France-Info la ministre du Travail, Elisabeth Borne.

« Dans le contexte actuel de l’épidémie, même si on est bien protégé en entreprise, quand on est sur un poste où on peut télétravailler, il faut télétravailler », a insisté Elisabeth Borne

08h49. Le chef de file des députés LR exorte à éviter un confinement généralisé

« L’évolution épidémique amène le gouvernement à prendre des décisions nécessaires et indispensables », estime Damien Abad, chef de file des députés Les Républicains au micro de France-Info. Ce qu’il faut absolument éviter selon le député LR, « c’est un confinement généralisé du pays qui mettrait toute l’économie par terre, pas simplement les restaurateurs, les cafetiers ou le monde du spectacle ».

« Je préfère des confinements locaux à la Toussaint qu’un confinement généralisé à Noël, ce qu’il faut absolument éviter, c’est un confinement généralisé du pays qui mettrait toute l’économie par terre », a-t-il mis en garde.

08h41. Darmanin affirme qu’il faut s’attendre à « des décisions difficiles »

A quoi vont ressembler les nouvelles restrictions ? Invité de France Inter ce mardi matin, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a affirmé que des « décisions difficiles » devraient être annoncées à l’issue de deux Conseils de défense, aujourd’hui et demain. Un reconfinement est-il possible ? « Les options sont sur la table », répond le ministre.

« Je ne sais pas quelles seront exactement » ces décisions, a ajouté le ministre, alors que la France va vers un durcissement des mesures « comme tous nos voisins » européens, a-t-il dit.

« On voit bien malgré les préparations des Etats occidentaux ce sont eux qui sont touchés notamment dans l’hémisphère nord. L’Irlande, le pays de Galles, Madrid, les Etats-Unis pour une partie reconfinent. Il faut se poser des questions pour sauver des vies humaines. »

08h30. Bonjour et bienvenue

Bienvenue dans ce direct consacré à la crise du coronavirus et à la deuxième vague qui déferle sur la France. Face à ce constant, le chef de l’Etat devrait prendre très bientôt des décisions et annoncer de nouvelles restrictions.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire