Coronavirus : obésité et « maladie du foie gras » augmentent la vulnérabilité des patients atteints



Il est désormais établi que l’obésité est un facteur de risque de développer une forme grave de Covid-19. Des chercheurs affirment que les personnes souffrant simultanément d’obésité et d’une stéatohépatite ou « maladie du foie gras » sont d’autant plus à risque de développer une forme grave de COVID-19.



Sante magazine

A lire aussi

Laisser un commentaire