Élisabeth Borne annonce le renforcement du dispositif


En terme d’égalité des chances, sur l’emploi, le compte n’y est pas pour les jeunes. « La République, c’est à la fois des devoirs et la promesse que chacun puisse trouver sa place. Je ne peux pas accepter qu’un jeune ne trouve pas de travail parce qu’il n’a pas la bonne adresse et les bons codes », affirme Élisabeth Borne jeudi 22 octobre dans les « 4 Vérités ».

« C’est le sens des emplois francs qui encouragent les employeurs à embaucher des jeunes issus de quartiers prioritaires« , déclare la ministre de l’Insertion, qui annonce jeudi matin que « le dispositif est renforcé ». « L’aide aux employeurs sera de 7 000 euros au lieu de 5 000 la première année et on va mettre en place un accompagnement avant, pendant et après l’embauche », précise-t-elle. 

« Si les jeunes n’ont pas les codes, nous leur donnerons. On veut l’égalité des chances, on doit avoir plus de 20 000 emplois francs cette année », conclut la ministre du Travail et de l’Emploi sur ce sujet.

« Il faut être intransigeant sur la laïcité et le principe de non-discrimination à l’égard des femmes dans les entreprises », assure Élisabeth Borne.

Le couvre-feu va être étendu à d’autres territoires. « L’objectif est d’éviter le reconfinement général et le couvre-feu est en vigueur pour réduire les interactions dans la sphère privée et casser la dynamique de la pandémie » de coronavirus, explique la ministre.

Pour protéger les emplois, le gouvernement « a renforcé le fonds de solidarité qui est passé à 10 000 euros par mois. L’activité partielle à 100% est prolongée jusqu’à la fin de l’année. On ne veut aucune défaillance du fait de ces restrictions« , rappelle Élisabeth Borne.

L’assurance chômage pourrait indemniser 420 000 personnes supplémentaires avec un déficit record de 18,7 milliards d’euros. « D’abord, on fait tout pour limiter le nombre de demandeurs d’emploi », commente-t-elle brièvement.



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire