Paris va supprimer la moitié des places de parking en surface


Alors que la capitale compte 140 000 places de parking en surface – ce qui représente environ 65 hectares –, David Belliard, l’adjoint EELV d’Anne Hidalgo, a annoncé dans une interview accordée au « Parisien » ce mardi 20 octobre qu’il voulait dédier « quasiment la moitié » à d’autres usages que la voiture, d’ici à la fin de la mandature. « Nous allons supprimer la moitié des places de stationnement à Paris », annonce-t-il, confirmant ainsi un engagement de campagne de la mairie socialiste. « L’Obs » fait le point sur cette mesure.

  • Pourquoi cette volonté de supprimer des places de parking ?

Les raisons affichées par l’élu sont multiples : débitumisation, végétalisation et développement du maillage des mobilités douces… « On ne peut plus utiliser 50 % de la capitale pour l’automobile alors qu’elle ne représente que 13 % des déplacements. L’espace public est un bien commun qui doit être dédié à d’autres usages que la voiture », explique David Belliard.

La rue de Rivoli à Paris devrait bientôt être réservée aux vélos

  • Comment sera organisée la transformation des places libérées ?

Une consultation sera lancée cette semaine auprès des Parisiens sur une plateforme numérique. Cette initiative s’accompagnera d’une convention citoyenne prévue courant novembre, constituée d’un panel de citoyens tirés au sort et représentatifs des Parisiens qui devront émettre des avis sur les espaces libérés. Des ateliers avec différents acteurs et experts du sujet sont également prévus.

« Nous allons demander aux Parisiens ce qu’ils feraient de 10 mètres carrés — c’est la surface d’une place de stationnement — en bas de chez eux », a expliqué David Belliard au « Parisien ».

  • Par quoi seront-elles remplacées ?

Si aucune place de stationnement dédiée aux personnes en situation de handicap ne sera supprimée, la place libérée servira aux « nouvelles infrastructures vélo, des jardins, du mobilier urbain, des toilettes publiques, fontaines, terrasses de café ou encore de quoi faire du sport ».

Hidalgo, Dati, Belliard, Griveaux… qui propose quoi sur le vélo à Paris ?

Concernant les deux-roues, David Belliard et Anne Hidalgo se sont prononcés en faveur d’un stationnement payant pendant la campagne municipale. « La décision n’est pas encore prise. Mais différentes hypothèses sont déjà en discussion », explique David Belliard.

  • Où les Parisiens qui ont une voiture pourront-ils se garer ?

David Belliard explique vouloir miser sur les parkings souterrains. « L’idée est de leur permettre de se garer dans un parking souterrain à des tarifs convenables en optimisant le gisement des places en sous-sol, cinq fois plus nombreuses que celles en surface. »

Pour ce faire, la Mairie de Paris compte « engager une discussion avec les gestionnaires de parkings » dans l’objectif « d’augmenter le taux d’occupation des parkings » et d’obtenir en contrepartie « des tarifs abordables, notamment pour le résidentiel ».

Concernant les aides au changement de véhicule, David Belliard dit vouloir les « remettre à plat » avec pour objectif de « convertir le parc automobile en mobilités propres et favoriser l’usage des mobilités actives, partagées et les transports en commun ».





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire