Le régime méditerranéen pourrait aider les femmes souffrant du syndrome des ovaires polykystiques



Une étude affirme qu’un régime alimentaire proche des caractéristiques de la diète méditerranéenne pourrait être une intervention potentielle pour les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques après des résultats prometteurs sur des souris. S’il est conseillé aux patientes de veiller à une alimentation adaptée et équilibrée, les chercheurs soulignent que ces dernières devraient bénéficier d’indications plus précises dans ce domaine.



Sante magazine

A lire aussi

Laisser un commentaire