Test Blu-ray : Coupable ressemblance


États-Unis : 1989
Titre original : True believer
Réalisation : Joseph Ruben
Scénario : Richard Price, Spike Lee
Acteurs : James Woods, Robert Downey Jr., Margaret Colin
Éditeur : BQHL Éditions
Durée : 1h45
Genre : Drame
Date de sortie cinéma : 25 juillet 1990
Date de sortie DVD/BR : 24 septembre 2020

Avocat au barreau de New York, Eddie Dodd fut longtemps l’allié indéfectible des causes justes, un modèle de vertu et de désintéressement dans la profession. Un temps lointain car, désormais, Eddie Dodd met sa connaissance du droit et sa machiavélique habileté au service des trafiquants de drogue. Plus rentable. Sous pression du jeune et idéaliste Roger Baron, son stagiaire, il accepte d’assurer la défense d’un jeune Coréen incarcéré pour meurtre. Sceptiques au départ, Dodd et Baron découvrent que leur client n’est peut-être pas aussi coupable qu’il en a l’air…

Le film

[3,5/5]

Si le principal titre de gloire de la filmographie de Joseph Ruben est le solide psycho-killer Le beau-père (1987), il n’en a pas moins signé quelques petits films moins connus, mais également intéressants. Coupable ressemblance fait partie de ceux-ci.

Extrêmement classique dans sa forme, ce faux film de procès passe beaucoup plus de temps aux côtés de ses personnages que du côté du prétoire. En effet, seul le dernier tiers de Coupable ressemblance enchaine les scènes de « tribunal », l’efficacité de ces dernières résultant du temps accordé par Joseph Ruben et son scénariste Wesley Strick à l’enquête et aux états d’âme des personnages campés par James Woods et Robert Downey Jr.

Cet attachement aux personnages est en partie payant car l’histoire en elle-même n’a rien de foncièrement original. En revanche, la « façon puzzle » dont l’intrigue est amenée au spectateur tient la route, nous réservant même quelques surprises. Et si Coupable ressemblance tire parfois en longueur, l’ensemble est le plus souvent suffisamment carré et habilement mis en scène pour que l’on ait toujours envie de connaitre le dénouement de l’histoire.

Et, comme on dit, le casting fait le reste : même avec un catogan, James Woods sait imposer sa classe naturelle, de même que l’immense Kurtwood Smith, à l’époque tout juste sorti de Robocop, et qui compose ici un des flamboyants salopards dont il a le secret. Du côté des plus jeunes, on saluera également les prestations de Robert Downey Jr. (pas encore aussi assuré qu’aujourd’hui) et de Yuji Okumoto dans la peau du jeune coréen que tout accuse.

D’excellents acteurs donc, qui nous permettront de passer outre les aspects les plus typiquement 80’s de Coupable ressemblance, telle que cette bande originale de Brad Fiedel complètement ancrée dans son époque, et qui pourra, au choix, vous ravir ou vous faire fuir, selon votre degré d’attachement à la musique des années 80.

Le Blu-ray

[4/5]

Côté Blu-ray, la copie de Coupable ressemblance nous étant proposée ici par BQHL Editions est de très bonne tenue, avec un grain cinéma respecté aux petits oignons, et des contrastes finement travaillés. La restauration a globalement fait place nette des tâches, rayures et autres griffes disgracieuses, et propose une image relativement stable, avec néanmoins quelques fourmillements discrets sur certaines séquences. Côté son, l’éditeur nous propose le film en VF et VO d’époque en LPCM Audio 2.0, s’imposant dans les deux cas sans souffle ni bruits parasites. Les dialogues sont parfaitement clairs, on appréciera la VF d’époque un brin surannée et les sous-titres ne souffrent d’aucun problème particulier. Pas de suppléments.



Critique film

A lire aussi

Laisser un commentaire