l’État veut sauver 400 emplois à l’usine Brigestone de Béthune



Poursuivre la production de pneus à Béthune (Pas-de-Calais) tout en conservant plus de la moitié des salariés : voilà le scénario proposé par le gouvernement au fabricant japonais Brigestone. Lundi 19 octobre, une réunion de deux heures s’est tenue au ministère de l’Économie, à Bercy, avec une quarantaine de représentants des salariés et des élus locaux. L’objectif était d’éviter la fermeture du site.

« Il y a 843 familles qui sont aujourd’hui concernées par cette fermeture. Derrière ces 843 familles, il y a aussi des sous-traitants et un territoire », a déclaré Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie. Mi-septembre, Brigestone a brusquement annoncé la fermeture de l’usine de Béthune à l’horizon 2021, en évoquant une surcapacité de production en Europe et la concurrence des marques asiatiques à bas coût.

Le

Les autres sujets du



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire