20 octobre 1992 : L'Argentine inaugure le Festival des Champions



Le 20 octobre 1992, l’Argentine de Gabriel Batistuta et Claudio Caniggia remportait la première édition de la Coupe des Confédérations de la FIFA, en finale contre la pays hôte, l’Arabie Saoudite. FIFA.com revient sur cet épisode historique.

Depuis sa création en 1992, la Coupe des Confédérations de la FIFA a offert de grands moments de football, de la victoire surprise de l’Australie sur la France en 2001, à la défaite historique de l’Espagne face aux États-Unis en 2009, en passant par le succès du Brésil face à l’Argentine en 2005.

Tous ces grands moments n’auraient peut-être jamais eu lieu sans l’immense succès de l’édition inaugurale. Plus de 70 000 personnes étaient présentes pour assister à la victoire de l’Arabie Saoudite, pays hôte du tournoi, face aux États-Unis (3-0), en ouverture. À l’époque, le « Festival des Champions » ne rassemblait que quatre équipes. L’Argentine a donc gagné sa place en finale après avoir dominé la Côte d’Ivoire 4-0, grâce notamment à un doublé de Gabriel Batistuta.

Le 20 octobre 2012, les Fils du Désert défiaient l’Albiceleste – cette fois devant 75 000 supporters – en finale de la première édition de la Coupe des Confédérations de la FIFA.

Une nouvelle compétition est née

Le jeu à une touche de balle des Argentins avait fait des ravages dans la défense ivoirienne. Face aux Saoudiens, la méthode porte ses fruits dès la 18ème minute. Leonardo Rodriguez initie un double une-deux avec son ancien coéquipier de Vélez Sarsfield Diego Simeone, avant de placer une frappe en force dans l’angle du but pour l’ouverture du score. Six minutes plus tard, les Sud-Américains doublent la mise par Claudio Caniggia, qui réalise un somptueux contrôle en pleine course avant de tromper le gardien saoudien.

Les Argentins creusent à nouveau l’écart, 20 minutes après le retour des vestiaires. L’astucieuse frappe de l’extérieur du pied de Batistuta est renvoyée par le poteau et revient directement sur Simeone. Le milieu de terrain réalise une feinte de frappe pour éliminer un adversaire, avant de catapulter le ballon au fond des filets à bout portant.

Beaux joueurs, les supporters saoudiens applaudissent le geste. Leur fair-play est récompensé moins d’une minute plus tard. Saeed Al-Owairan récupère la balle à 25 mètres du but et décoche un tir brossé et puissant, qui ne laisse aucune chance à Sergio Goycochea.

Plus rien ne sera marqué par la suite. Malgré la défaite (3-1), les Saoudiens n’ont pas démérité. Le reste du monde peut quant à lui fêter la naissance d’une nouvelle compétition. L’intérêt du public et la qualité du jeu proposé par les participants ont permis à la Coupe des Confédérations de la FIFA de s’imposer dans le calendrier mondial.





Fifa

A lire aussi

Laisser un commentaire