Reconnaître le Nagorny-Karabagh, une nécessité morale, politique et stratégique




Est-il admissible qu'un pays de 150.000 âmes vive quotidiennement sous les bombes, sans que la communauté internationale n'intervienne, sous prétexte qu'il n'est reconnu par aucun autre pays, ni membre de l'ONU ? Est-il admissible que les djihadistes, les mêmes coupeurs de tête qui sévissent en France, puissent agir contre cet état, non seulement impunément, mais en ayant été transportés, par les avions d'un pays membre de l'OTAN, sans que personne ne (…)


International



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire