DIRECT. Jean Castex donnera à 14 heures des précisions sur l’application du couvre-feu en Ile-de-France et dans huit métropoles



Ce qu’il faut savoir

Après l’annonce, les détails. A 14 heures, jeudi 15 octobre, le chef du gouvernement Jean Castex donnera des précisions sur l’application concrète du couvre-feu de 21 heures à 6 heures annoncé mercredi soir par Emmanuel Macron afin de lutter contre la deuxième vague de l’épidémie de Covid-19. Cette mesure doit entrer en vigueur pour au moins quatre semaines à partir du samedi 17 octobre à Paris et dans toute l’Ile-de-France ainsi que dans les métropoles de Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Saint-Etienne et Toulouse. 

>> Couvre-feu, aides exceptionnelles, autotests… Ce qu’il faut retenir des annonces d’Emmanuel Macron

Cette intervention du Premier ministre intervient au lendemain d’une interview du président de la République dans laquelle il a annoncé une série de mesures et de recommandations, sans en approfondir les détails. Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, de la Santé, Olivier Véran, de l’Intérieur, Gérald Darmanin et du Travail, Elisabeth Borne, seront également présents.

L’état d’urgence sanitaire décrété. Avant l’intervention du président, le gouvernement a rétabli par décret l’état d’urgence sanitaire, qui avait pris fin le 10 juillet (à l’exception de Mayotte et de la Guyane), à partir du 17 octobre à minuit sur l’ensemble du territoire national, « afin que les mesures strictement proportionnées aux risques sanitaires encourus puissent être prises ». Ce régime offre un cadre juridique permettant d’encadrer certaines restrictions allant jusqu’au confinement.

 Des annonces critiquées par des députés. A coups de suspensions de séance et de rappels au règlement, les députés d’opposition ont critiqué les annonces d’Emmanuel Macron mercredi soir, en plein examen du budget à l’Assemblée. Avec le couvre-feu, les « hypothèses » économiques du budget 2021 ne « sont plus tenables« , a dénoncé la députée LR Véronique Louwagie. Le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt a admis que se posera « très certainement la question du financement des mesures annoncées ce soir et qui seront précisées demain » par le Premier ministre. Il a évoqué la possibilité d’amender le budget 2021 pendant la navette parlementaire. 

  L’Allemagne durcit aussi ses restrictions. L’Allemagne va elle aussi introduire de nouvelles mesures plus restrictives, a annoncé mercredi soir la chancelière Angela Merkel. Le nombre de participants à des évènements privés sera par exemple limité dans les régions enregistrant plus de 35 nouvelles contaminations pour 100 000 habitants sur sept jours. Dans ces régions, le port du masque sera obligatoire partout où les gens sont proches les uns des autres pour un certain temps. Les rassemblement seront limités à 25 personnes dans les établissements publics et 15 dans les salles privées.



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire