la justice irlandaise refuse d’extrader Ian Bailey



En mai dernier, il avait été condamné à 25 ans de prison pour le meurtre de cette productrice française en Irlande, en 1996. 

Troisième refus. La justice irlandaise s’est de nouveau prononcée, lundi 12 octobre, contre l’extradition du Britannique Ian Bailey vers la France. En mai dernier, il avait été condamné en son absence, par la cour d’assises de Paris, à 25 ans de prison pour le meurtre de Sophie Toscan du Plantier en Irlande en 1996.

La Haute Cour de Dublin a donné deux semaines à la France pour former un éventuel recours. Comme lors des deux premiers refus des demandes françaises d’extradition de Ian Bailey, en 2012 et 2017, la justice irlandaise a notamment invoqué l’absence de réciprocité en la matière.

Le corps de la productrice française de 39 ans et épouse du producteur de films Daniel Toscan du Plantier, décédé en 2003, avait été découvert au matin du 23 décembre 1996 par une voisine, en contrebas de sa maison isolée de Schull, sur la côte sud-ouest de l’Irlande.

Ian Bailey, 63 ans, a quant à lui toujours clamé son innocence. Très vite suspecté par la police irlandaise, ce journaliste indépendant avait été placé deux fois en garde à vue en 1997 et 1998, mais n’a jamais été poursuivi en Irlande – où il vit toujours – faute de preuves suffisantes.



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire