de retour en meeting, Trump se sent « si puissant » qu’il veut embrasser la foule


Privé de déplacement pendant dix jours par le Covid-19, Donald Trump a retrouvé lundi 12 octobre les estrades de campagne en Floride, assurant être en « pleine forme », à vingt-deux jours de l’élection qui l’opposera à Joe Biden.

« Je l’ai eu. Maintenant, ils disent que je suis immunisé. Je me sens si puissant ! », a lancé, combatif et provocateur, le président américain de 74 ans devant une foule enthousiaste, dans laquelle peu de personnes portaient des masques.

Regardez la vidéo ci-dessous :

« Je peux marcher dans cette foule […] embrasser tout le monde, embrasser les hommes et les magnifiques femmes. Je vous ferais simplement un bon gros bisou », a-t-il ajouté dans les rires, après être monté sur scène en lançant des masques sur la foule, alors qu’il n’en portait pas lui-même.

Ce premier meeting des quatre prévus cette semaine a eu le mérite de montrer que le président américain campe sur ses positions. « Si vous voulez sortir, sortez », a-t-il dit à la foule, alors que le Covid-19 a fait plus de 210 000 morts aux Etats-Unis.

En Caroline du Nord, la présidentielle a des airs de « Feux de l’Amour »

Les détracteurs reprochent à Donald Trump de ne pas inciter ses partisans, ni même le personnel de la Maison-Blanche, à porter des masques de protection et à respecter la distanciation sociale. Plus d’une dizaine de conseillers du président républicain ont été testés positifs au coronavirus.

Négatif au test antigénique

Lors de son départ depuis la base militaire d’Andrews, proche de Washington, le président américain ne portait pas de masque, contrairement à tous les agents du Secret Service chargés de sa sécurité qui l’entouraient.

Déclaré « négatif » via un test rapide, Trump repart en meeting… sans masque

Peu après l’envol d’Air Force One, le médecin de la Maison-Blanche, le Dr Sean Conley, a annoncé que Donald Trump avait été testé négatif au Covid-19 « plusieurs jours de suite » en utilisant un test rapide.

Ce test Abbott, dit antigénique, est cependant moins sensible que les tests moléculaires traditionnels (PCR).

Opacité autour des tests

Si Donald Trump met désormais en avant son « immunité » face au Covid-19, cette question reste entourée de nombreuses inconnues : on ne connaît avec précision ni sa durée ni le degré de protection qu’offrent les anticorps.

Présidentielle américaine : le poison des milices

Selon une étude publiée mardi dans la revue médicale « The Lancet Infectious Diseases », un Américain a attrapé deux fois le Covid-19 à un mois et demi d’intervalle et la deuxième infection était plus sévère que la première.

Depuis l’annonce, le 1er octobre, du test positif de Donald et Melania Trump, l’équipe de campagne de Joe Biden publie tous les jours ses résultats de tests Covid, négatifs jusqu’ici.

Une plus grande opacité entoure le président des Etats-Unis, son équipe médicale refusant de dire à quand remonte son dernier test négatif avant l’annonce de sa contamination. Une attitude qui alimente les soupçons sur la possibilité qu’il n’ait pas effectué de test pendant plusieurs jours avant son test positif.

« Plus Donald Trump est président, plus il semble irresponsable », a déclaré Joe Biden, qui accuse son rival d’avoir minimisé la menace du virus. « Sa conduite personnelle irresponsable depuis son diagnostic a été scandaleuse. »





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire