Mortiers d’artifice : le ras-le-bol des policiers



Samedi 10 octobre, une quarantaine d’individus a attaqué le commissariat de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) à l’aide de mortiers. Lassés d’être pris pour cible, les policiers se sont rassemblés pour demander des mesures fortes. « On n’ose pas dire qu’on a peur », témoigne Alexandre Cabrol de l’unité SGP-FO. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, souhaite faire voter une nouvelle loi dès le mois de novembre afin d’encadrer l’utilisation des mortiers d’artifice. « Elles peuvent tuer et il faut qu’aujourd’hui nous arrêtions cette vente sur Internet », a-t-il déclaré en visite au commissariat de Champigny-sur-Marne, dimanche 11 octobre.

« La priorité des enquêteurs est d’identifier les individus qui ont pris part à cette attaque », explique la journaliste France Télévisions Sophie Neumayer, en duplex depuis Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). Les vidéos sont « en cours d’analyse ». Les experts recherchent également « d’éventuelles traces sur les mortiers ». Enfin, des témoins ont été auditionnés et « des investigations sont menées sur la téléphonie ».



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire