les syndicats reçus par Darmanin puis Macron



Samedi 10 octobre à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), une pluie de mortiers d’artifice s’abat sur le commissariat de police. De nouvelles violences envers les policiers, signe de relations de plus en plus tendues dans certains quartiers. « On peut constater que sur le territoire national il y a une haine anti-flic. La population a tendance de plus en plus à se retourner. On peut constater réellement une perte de l’autorité de l’État », affirme Eddy Deboste, du syndicat Alliance Police nationale du Val-de-Marne.

Entre 2017 et 2018, le nombre d’agents blessés a augmenté de 16%. Des forces de l’ordre sont exaspérées par ces attaques répétées. Les syndicats de policiers sont reçus mardi par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin puis jeudi par le chef de l’État Emmanuel Macron. Les policiers en attendent des annonces concrètes.

Le JT

Les autres sujets du JT



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire