François Baroin, l’homme qui peut être heureux sans l’Elysée



Le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau a assuré ce mercredi 7 octobre que le président de l’Association des maires de France François Baroin avait renoncé à la présidentielle de 2020, au grand dam d’une partie de la droite. Pourquoi ce renoncement ? Revoici notre enquête, initialement publiée le 5 septembre 2020.

C’est une petite phrase, lâchée à l’automne 2017, qui en dit long sur l’état d’esprit de François Baroin. A l’époque, une campagne fait rage chez Les Républicains (LR) pour l’élection du président du parti, au lendemain de la catastrophe François Fillon à l’élection présidentielle. LR est en miettes, les appels du pied d’Emmanuel Macron à la droite ébranlent les convictions et un juppéiste, Edouard Philippe, vient de s’installer à Matignon.

Chez LR, Laurent Wauquiez a son plan pour créer les conditions du retour de la droite au pouvoir. Mais pour cela, il lui faut être élu à la tête du parti. Il faut aussi faire le tour des grands barons de la droite, pour s’assurer de leur soutien ou, au moins, qu’aucun coup de poignard dans le dos ne vienne gâcher la fête. Et cela passe forcément par François Baroin, maire de Troyes, patron de l’Association des maires de France (AMF), qui a mené la campagne des législatives, permettant à la droite de sauver 100 députés. Laurent Wauquiez arrive prestement au siège de l’AMF pour rencontrer le fils spirituel de Jacques Chirac.

L’entrevue est cordiale. François Baroin raccompagne le candidat à la présidence de LR. A la porte de ce gr

Pour lire les 82 % restants,
testez l’offre à 1€ sans engagement.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire