Test Blu-ray : Twist again à Moscou


France : 1986
Titre original : –
Réalisation : Jean-Marie Poiré
Scénario : Jean-Marie Poiré, Christian Clavier, Martin Lamotte
Acteurs : Philippe Noiret, Christian Clavier, Martin Lamotte
Éditeur : Gaumont
Durée : 1h34
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 22 octobre 1986
Date de sortie DVD/BR : 2 septembre 2020

En Russie, un jeune dissident et sa fiancée, une célèbre chanteuse de rock, sont recherchés par le KGB. Ils demandent aide et asile à Igor, un riche bourgeois installé par le Parti à la tête d’un grand hôtel moscovite…

Le film

[3,5/5]

La comédie, qu’elle soit française ou en provenance d’autres pays, possède une particularité assez unique par rapport à d’autres genres cinématographiques : celle d’être inconstante dans l’esprit des spectateurs. Ainsi, certains films auront beau avoir réalisé des millions d’entrées dans les salles obscures au moment de leur sortie, ils s’avéreront pourtant complètement oubliés quelques années plus tard, comme s’ils avaient été effacés de la mémoire collective.

Les films mettant en scène isolément les membres de la troupe du Splendid sont bien partis pour prendre le même chemin. Je vais craquer (1980), Viens chez moi j’habite chez une copine (1981), Les hommes préfèrent les grosses (1981), Ma femme s’appelle reviens (1982), Le quart d’heure américain (1982), Signes extérieurs de richesse (1983), Circulez y’a rien à voir (1983), Le garde du corps (1984), Twist again à Moscou (1986)… Autant de films ayant flirté avec le million de spectateurs en France, l’ayant même parfois largement dépassé, et qui, aujourd’hui, semblent complètement retombés dans l’oubli.

C’est dommage d’ailleurs, car trente à quarante ans après leurs sorties dans les salles obscures, les films mettant en scène seulement une partie de la bande du Splendid ont encore de beaux restes. Prenons le cas de Twist again à Moscou : il s’agit d’un film reformant la fine équipe de Papy fait de la résistance – comme son illustre prédécesseur, il est donc écrit par le trio Martin Lamotte / Jean-Marie Poiré / Christian Clavier et réalisé par Jean-Marie Poiré. Le film a plutôt bien fonctionné à sa sortie dans les salles en 1986, en réunissant presque 1,4 millions de français.

35 ans après sa sortie, Twist again à Moscou fonctionne encore : le film s’avère une sympathique comédie chorale, étonnamment équilibrée autour d’un petit noyau de personnages, et aucun des acteurs ne cherchera à réellement tirer la couverture à lui. Mieux encore : derrière la gaudriole de façade, le film développe une véritable « humanité » et des personnages plutôt bien croqués dans leur ensemble, ne se limitant pas à de simples stéréotypes. Bref, tout est réuni pour que l’on s’amuse franchement, d’autant que la réalisation trépidante de Jean-Marie Poiré parvient à lier la sauce et à faire avancer les choses sur un rythme assez fantastique.

Pour autant, et malgré ses qualités, Twist again à Moscou n’atteindra jamais non plus le degré de folie des meilleurs films mis en boite par le tandem Christian Clavier / Jean-Marie Poiré, et se limitera finalement à une simple « relecture russe » de Papy fait de la résistance. Aujourd’hui, et pour qui sera capable de faire abstraction de ses similitudes avec le film de 1983, Twist again à Moscou vaudra surtout pour ses quelques gros moments de bravoure, le plus souvent portés par le Maréchal Leonid Bassounov alias Jacques François, absolument survolté et irrésistible.

Le Blu-ray

[4/5]

Disponible chez Gaumont au sein d’une nouvelle vague de sa collection « Blu-ray Découverte » (également appelée Gaumont découverte en Blu-ray), Le jumeau s’offre donc un lifting HD très attendu de la part des nombreux amateurs de comédie populaire. Aussi bien côté image que côté son, le master proposé par l’éditeur est de bonne tenue ; le film est proposé au format Scope respecté et encodé en 1080p. L’image est très belle, avec une définition sans problème et un piqué précis, faisant la part belle aux beaux paysages de Russie (alors même que le film a été tourné en Serbie et en France). Les couleurs son éclatantes, les noirs profonds, bref il n’y a quasi rien à redire niveau image. Le grain cinéma a parfaitement été préservé : c’est du très beau travail. Le mixage audio est proposé en DTS-HD Master Audio 2.0, clair et sans souffle : c’est parfait !

Côté suppléments, Gaumont recycle les bonus de l’édition DVD de 2008, à savoir un making of rétrospectif extrêmement complet (52 minutes). C’est rythmé, souvent drôle, avec des interventions le plus souvent hilares de Jean-Marie Poiré, Christian Clavier, Martin Lamotte, Pascal Lebègue et Agnès Soral. On trouvera également trois entretiens avec Jean-Marie Poiré spécialement centrés sur certains aspects du tournage. Il reviendra donc sur la personnalité de Moustique, le photographe de plateau (5 minutes), sur les musiciens recrutés à Belgrade (5 minutes) et enfin sur les mésaventures de Jacques François (8 minutes). Les anecdotes sont souvent très amusantes, Poiré raconte avec une bonne humeur communicative, on passe donc un très bon moment. Outre la bande-annonce du film, on trouvera également un très court entretien avec Agnès Soral dans lequel elle présente le disque vinyle de la bande originale du film pour lequel elle a chanté quelques chansons.



Critique film

A lire aussi

Laisser un commentaire