PMA pour toutes : le long parcours des futures mères



Pour bénéficier de la procréation médicalement assistée, Cécile, 32 ans, a dû se tourner vers l’étranger. Cécile et sa compagne ont mis tous leurs espoirs et leurs économies dans une clinique au Danemark. « C’est un peu stressant de toujours faire ces allers-retours, sans que ce soit vraiment prévu. C’est un peu d’argent« , explique la Française de 32 ans. Il faut débourser 1 000 euros pour chaque insémination. Sans compter les billets d’avion et la nuit d’hôtel.

Depuis plusieurs mois, afin de mettre toutes les chances de son côté, Cécile a dû prendre un lourd traitement à base d’hormones. C’est loin d’être une partie de plaisir, « plus les soirs passent et plus ça fait mal« , témoigne la future maman. Le couple avait décidé de financer encore deux tentatives. La dernière aura été la bonne. Leur petite Raphaëlle est née. « Je suis fière de lui expliquer son histoire. De lui dire par quoi on a dû passer et que oui, c’est un peu la galère, parce que ça l’a été, mais ça ne l’a pas été tant que ça« , explique Cécile.

Le JT

Les autres sujets du JT



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire