L'Europe ignore la menace chimique à ses frontières



Nous nous souvenons tous des images horribles de la Syrie. Nous nous souvenons tous des événements de Salisbury, en Grande-Bretagne. Enfin, tout récemment, il y a eu l'affaire du blogueur critique du Kremlin, Alexei Navalny. Tout cela nous retient depuis des années dans les médias, qui nous montrent au passage qui est le « méchant ». Ce n'est un secret pour personne que l'Union soviétique disposait d'un stock imposant d'armes chimiques. Au cours de la seconde moitié (…)


International



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire